6 décembre 2012

Arrêtez Twilight, allez voir le don du sang !

Getty images.


Ceci n'est pas un coup de gueule, je veux juste rappeler ce dont on nous a déjà parlé au primaire, collège, même lycée, et auquel personne je suis sure ne pense.


Je n'ai, en toute confiance et maîtrise, jamais eu peur des aiguilles.
Qu'elles aillent dans le derme ou au plus profond de la chair, j'ai supporté tattoo (mais bon, le tattoo, quand on le veut vraiment on tient bon), prise de sang, et dernièrement le 13 juin j'ai donné pour la première fois mon sang. J'étais super fière, et malgré le fait que je sois à la limite de poids pour faire un don, je me sens un petit peu "utile" envers ceux qui en ont besoin.

Dessin disponible dans mon fanzine vendu au TGS.


Ironie du sort qui m'arrive aujourd'hui, l'établissement français du sang m'appelle pour faire un don, et c'est pour ça que j'écris à ce sujet. Je crois bien qu'ils en manquent, et de toute façon il y aura toujours cette espèce de famine médicinale de liquide couleur Ketchoupi. J'irai volontiers faire mon deuxième don, mais voilà l'obstacle qui me barre la route : j'ai fait mes deux tatouages fin août, plus deux piercings. Aucune infection certes, mais par sécurité il faut attendre quatre à six mois, et mon prochain tattoo est prévu pour janvier. Ce qui remet une autre action de ma part en avril / mai.

Et je peux vous dire que je me sens mal.

Pire que ça, ça me déprime.

C'est mal tombé, on prend pas de risques de toute façon, mais c'est le genre d'action simple que si tout le monde avait la présence d'esprit de prendre 1 journée dans l'année pour faire un don, ça ferait de mal à personne. Je parle en journée et pas en heure car se faire vampiriser le sang ça fatigue, et on reste en mode freakin zombie pendant 24h au moins. Je prends en compte que certains sont paralysés par la peur du sang, des aiguilles et autres trucs qui piquent et qui font mal. Je ne veux forcer personne non plus avec cet article. Mais quand on est jeune et en bonne santé, qu'on est majeur et alerte à ce qui se passe autour de soi, autant en faire profiter les autres et aider le mec qui est à moitié entre la vie et la mort parce qu'il s'est pris un arbre  en pleine poire il y a deux heures. On ne connait pas son receveur, mais je peux promettre que la satisfaction personnelle est là. A défaut de faire un métier à risque, on aide comme on peut. Le ptit gars qui souffre dans un lit d’hôpital ça peut être n'importe qui, même un proche.


Bref, moi j'ai les boules, et j'espère que ces quelques lignes en feront réfléchir quelques uns ou unes. Avant d'aller geeker devant le dernier Assassin's Creed (oui c'est le premier jeu qui m'est venu à l'esprit, aucune remarque négative c'est juste le plus populaire du moment) ou de passer une journée shopping entre amies, si votre journée est pas trop chargée pensez y...


Si toutes les fans de Pattinson allaient faire un don, je crois qu'ils auraient plus de problèmes de pénurie pendant au moins un an. Ils auraient dû sponsoriser l'asso tiens... (lol.)


4 commentaires:

  1. J'en suis à mon 6ème don en début d'année, j'y vais une fois minimum par an. Après, j'ai fait pas mal d'anémie, et j'en fais encore un peu, donc parfois, je n'y ai pas le droit, pas assez de magnésium et donc de fer :S
    Mais bon, je suis donneuse universelle, donc c'est limite un devoir citoyen. J'ai eu peur des piqûres jusqu'à partir en Afrique (8 vaccins à faire en 3 mois, ça calme XD), et maintenant, je m'en fiche (j'aime bien regarder même XD). Le tatoo, à peine mal en fait (sauf sur l'os mouahahaha je me suis retenue de faire un bond XD)

    Et puis bon, le petit repas après, c'est top, non ?! XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 6, c'est bien le maxi qu'on peut faire pour une femme dans un an non ? Et 8 pour un homme il me semble... T'arrive au palier, chapeau bas quoi !!
      Bah effectivement pour les vaccins pas trop le choix XDDDD Je suis du groupe A, mais même enfin... c'est déjà beaucoup d'y mettre du sien quoi.
      Et le petit gouter repas moi j'adoooore xD même ma pote qui m'accompagnait, ils voulaient la pousser à manger alors qu'elle avait pas fait de don. Vraiment sympa les infirmiers.

      Supprimer
  2. Bah moi c'est pas que j'y penses pas c'est que je peux pas y aller, je peux pas donner j'ai les veines trop petites alors que pourtant je suis donneur universel, ils ne veulent pas prendre derrière le genou ou dans l'aine, et tous les gens qui autour de moi veulent donner bah ne peuvent pas à cause de maladies graves passées (paludisme, pancréatite) ou de soucis comme le mien, ça fait chier ><
    En tout cas, je soutiens et dis bravo à ceux qui donnent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai qu'au lycée je me rappelle quand ils avaient pas voulu te prélever ton sang, ça fait chier...

      Supprimer

Moi j'aime les petits mots ! ♥ Merci à ceux qui en laissent, ça fait plaisir !