5 février 2013

Matériel scolaire et instinct de maniaque.

 Photos : Getty Images. Sauf la mienne annotée Cammiyu.


Je pousse un petit coup de gueule. Un coup de gueule de gribouilleuse quotidienne. Un tout petit, sur un truc tout bête, certains vont me dire que c'est parfaitement idiot, puéril, capricieux comme réflexion à l'heure où on se demande ce qui ne va pas dans notre système scolaire frrrrraaaaançaiiis. A dire avec le bon accent d'homme politique et la gestuelle de l'homme concerné par le taux d'échec anormal comparé aux autres pays européens. Je ne vise personne politiquement parlant, pour moi ces mecs en costard c'est comme s'ils avaient été tous clonés, dans une autre vie j'étais Tarzan et j'ai dû gambader comme une sauvage. Fin de la parenthèse.




Bon, j'entame cependant le sujet qui me pousse à écrire ces lignes. Le sujet ou l'objet, plutôt. Vous vous souvenez... Le stylo-plume, qui au bout d'un an de loyaux services te jette toute l'encre qu'il peut sur ta feuille dans un gros gargouillis d'agonie alors que t'es en pleine dictée, le taille crayon, ce truc qui occupe le tiers de ta trousse et qui à la moindre inattention se vide comme un cendrier que tu renverses dans une belle moquette beige, le compas, qui à mon époque (Putain. Ça y est, chuis une vieille...) n'avait pas de capuchon et qui se plantait avec mesquinerie dans tes doigts alors que tu le cherches dans les tréfonds de ta trousse. Et la trousse !! Le sac ! Toujours plus gros, toujours plus de trucs ! 5 cours différents dans la journée, mais ton cartable fait 20 kg et ta trousse de l'époque a la même contenance que tout ton maquillage aujourd'hui réuni ! Alors que maintenant, les Beaux Arts exemptés, la plupart des étudiants se baladent avec un simple stylo bic sur eux, ont à la limite un critérium et ont balancé le compas au plus loin dans un tiroir.




Mais il est un objet, un seul, que je ne comprends pas pourquoi il n'a pas été ni amélioré, ni remplacé, ni... Je ne sais pas, les alternatives étaient pourtant simples. Le reste de l'article va révéler certaines choses à mon propos. C'est aux regard des autres que j'en ai pris conscience, moi je me trouvais juste normale. Non en fait je suis un peu maniaque sur les bords, car cet objet à la noix c'est la Gomme.




Fût un temps on utilisait de la mie de pain pour effacer le crayon à papier, ou crayon de bois. La mie de pain existe encore aujourd'hui, chimiquement parlant on peut désormais acheter pour une somme avoisinant le pauvre 1,5€ une pâte qui ressemble à la Patafix, malléable et qui efface mieux que tout (cf la photo que j'ai prise au dessus, à gauche c'est du neuf, à droite c'est son état quand on la jette.). Mais pourquoi, pourquoi pourquoiiii, MAPED et autre fabricant qui est censé réfléchir à du pratique, s'obstinent à vendre un putain de parallélépipède de plastique mou qui en fout PARTOUT ?? Ils en ont fait en forme de stylo avec bâtonnets de gomme, une ronde avec un machin autour qui la protège pour pas la salir, ils en ont fait en forme de lapins ou de tartampion ou que sais-je, mais ils ont oublié le véritable problème que je reproche à cette merde : tu effaces plus de 3 traits et tu dois sortir l'aspirateur. Je vois que tous mes élèves ne connaissent pas cette merveille qui est la gomme mie de pain, et je ne sais pas pourquoi cet outil est tombé dans les oubliettes sauf dans les magasins de dessin. Moi pas comprendre.
En plus de ça quand tu t'acharnes à effacer un trait qui ne veut pas partir, il suffit d'un moment d'inattention et scraaaaaac, t'as la feuille toute plissée, ton dessin est juste bon à jeter, et la gomme elle te nargue avec un air de dire "ah, moi je suis utile, c'est toi qui n'sais pas te servir de ma fraise !". Alors que la gomme mie de pain, elle est molle, on peut effacer facilement sans rien abîmer, sans plisser le papier.

Tout ça pour dire... Par pitié, je viens d'écrire un gros pavé juste pour ça, je sais, c'est lamentable, mais achetez une vraie gomme à votre gamin, ou pour vous, ou pour le lapin de Pâques. En plus c'est formidable elle est malléable, quand on s'ennuie on peut faire des bonhommes avec, c'est trop chouette (bah quoi, c'est vrai...).

Déclarez la guerre à ce carré plastique qui en met partout.
Votre aspirateur vous dira merci.


8 commentaires:

  1. Hé ben il est justement dans ta dernière phrase le problème ! C'est ce que j'avais donné à Elias pour sa rentrée, le deuxième jour la maîtresse me prend à part le matin en me disant : "la gomme genre patafix c'est sympa, c'est rigolo. Le problème c'est que du coup je n'en ai pas un capable de se concentrer plus de 5-10 minutes à la table d'Elias avant qu'ils ne se mettent à sculpter des Pokémons !". Et de penser à part moi : "mais c'est super ! À mes débuts je m'attaquais à des formes vachement plus simples, genre fleur, étoile...". J'ai quand même dû abandonner l'idée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais on leur bride leur créativité, qui nous dit qu'en sculptant il n'écoute pas ce qui se passe autour ? Je sais que j'ai peut être tort, mais je regarde sur mon propre exemple : dans certains cours au collège et lycée, je m'endormais tellement que le seul moyen que j'ai trouvé était de gribouiller. Je dessinais, et je tendais l'oreille. Et ça marchait bien... mais dans mon cas ^^"
      On veut des gosses qui écoutent, qui bougent pas, qui finiront ingénieur ou je ne sais quoi. Mais le reste ça semble "nul", faut croire que dès que tu rentres à l'école maintenant on te clashe les rêves à grands coups de cahiers, terminé la maternelle, au revoir les crayons ! u_u"

      Supprimer
    2. Je suis d'accord, et si ça n'avais impliqué que mon fils j'aurais dit d'aller se faire f... voir !
      Il suffit de les laisser trouver leur rythme, et si on ne constate pas d'échec scolaire ça veut dire que ça leur convient. Après tout, même si ses "performances" sur le bulletin devait chuter un peu, et il a de la marge (il peut se laisser un peu aller qu'il n'en sera pas moins dans la catégorie de ceux qui réussissent à l'école), tout ça parce qu'il me ramène un coup un miaous, le lendemain un pikachu, bah je ne lui en voudrais pas !
      Mais là, c'est la tendance contraire qui est développée ! Du coup mettez un gamin intelligent et très sensible, il est en réussite scolaire parce que voilà, il a du bol, il est intelligent et comprend vite, c'est cool ! Seulement voilà, justement, le problème c'est que si on le laisse trop s'égarer, il nous fait des sculptures pendant la classe et sur son bulletin on n'est plus dans les 9-10/10 mais ça descend dans les 8/10. CATASTROPHE !!! Il faut le recadrer, les distractions ruinent sa capacité de concentration, ce pauvre bout de chou !
      Résultat : un gamin avec un super bulletin et toujours la même sensibilité qui s'exprime dans un perfectionnisme exacerbé et des larmes devant l'échec (échec parfois bien relatif...).
      J'ai eu une discussion avec la maitresse, et maintenant, même s'il a toujours sa gomme pourrie, si il finit les exercices avant les autres, bah il peut faire ce qu'il sent tant que c'est en silence et qu'il ne sollicite pas ses copains ! Normal quoi !

      Supprimer
    3. Tout ça pour dire que je suis bien d'accord avec toi !
      Ces gommes "classiques" en supermarché et ailleurs, et bah elles sont POURRIES !!

      Supprimer
  2. Je confirme, cette gomme, c'est le bien quand on se fait chier en cours (dixit la fille qui a modelé un chat et un bonhomme de neige un lundi matin à 8h en cours d'anglais XD)
    Maintenant que je ne dessine plus, je ne m'en sers plus comme gomme, mais comme nettoyant à tampons, et même là, elle fait super bien son job !

    RépondreSupprimer
  3. Ahhhhh la gomme mie de pain, mes lointaines et néanmoins heureuses heures de cours d'arts pla au lycée... que de bons souvenirs !!! Bah tiens, ça me donne envie d'en racheter une ! (t'aurais pas des actions chez eux des fois ! ^^)

    Petite parenthèse d'instit, je peux comprendre la maîtresse dont on parle plus haut: le modelage pendant le cours, c'est juste pas possible ! On imagine son chérubin tout mignon en classe, écoutant d'une oreille tout en exprimant sa créativité sur un morceau de gomme, mais multipliez ça par 30, et vous aurez droit à une classe surexcitée qui se contrefiche de ce dont on est en train de lui parler (Gaelle, je ne parle pas forcément de ton fils)
    Sans rire, c'est juste chiant de répéter 500 fois (et ceci est loinnnnnnnnnn d'être exagéré) la même chose à des gamins qui font joujou avec leur stylo-règle-gomme-bracelet en plastique-bille-skate à main etc...

    Non nous ne sommes pas là pour les empêcher de s'épanouir dans leur créativité, bien au contraire, mais il y a des moments précis pour le faire, les autres moments étant dédiés aux apprentissages fondamentaux (c'est pas moi qui le dis, mais bien les programmes). Oui c'est chiant mais c'est comme ça et nous sommes payés pour ça, d'ailleurs les parents seraient les premiers à venir gueuler si le programme de conjugaison n'était pas terminé... Fin du HS

    Pour conclure, la gomme mie de pain, c'est bien !!! (avec modération) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pensee vous bien que le stylos plus que vous avait mis en photo est bien malleable parce que je doit faire un dm en technologie et je doit savoir si les stylos bic cristal sont bien malleable .

      Supprimer
    2. Les bics sont faciles d'utilisation du moment qu'on s'entraîne avant à maîtriser son outil, comme toute nouvelle technique ! Après il vaut mieux en avoir plusieurs sous la main, car au bout de plusieurs minutes d'utilisation les bics ont tendance à avoir une encre qui se fluidifie beaucoup et il y a un risque que ça bave.
      Par contre celui en photo c'est un stylo plume quelconque qui fuit ! lol

      Supprimer

Moi j'aime les petits mots ! ♥ Merci à ceux qui en laissent, ça fait plaisir !