11 mai 2013

Les Anglais sont des Gentlemen et women, mais ce n'est pas nouveau on le savait déjà.



Oui, je sais que Pierce est irlandais, mais sa tête de papi me faisait plaisir à mettre dans l'article, na.



Il est temps pour moi une nouvelle fois de sortir le mégaphone pour tenir ma réputation de petit machin qui crie et qui râle. Ceci aura pour but de vous faire un topo face à la recherche de job étudiant que j'ai entreprise déjà en retapant tout mon CV façon retro (l'article est ici), mais surtout de parler des résultats.


Etant de nouveau agoraphobe (c'est revenu alors que c'était parti), déposer dans les magasins mon CV ne fût vraiment pas simple. En y allant pourtant à des heures où le monde n'afflue pas je me retrouve au bout de 7 dépositions en sueur et prête à courir chez moi, ce que je faisais bien évidemment pour remettre à plus tard la distribution. Beaucoup de retard pour peu de CV donnés au final. Mais du peu que j'ai donné, j'ai remarqué la  joyeuse surprise sur les visages à la réception de ma page A3, parfois des questions et une petite discussion ce qui l'année dernière n'advenait pas. Un point positif donc, ça accroche l'oeil. Peu sont restés de marbre, je les compte sur une main. Comme ça :




Hell yeah, baby.


En revanche en retour, j'ai eu très peu de lettres, vous savez celles qu'on vous envoie par politesse pour dire qu'on ne vous embauche pas mais qu'on vous souhaite tout le bonheur du monde et patin couffin. 3 au total. Sur une trentaine de CV c'est pas terrible. Oui j'ai fait la moitié de ce que j'avais distribué l'année dernière, mais avec la phobie, et essuyer parfois des refus dits d'une manière très sèche, la motivation s'en trouve entachée. De plus je n'ai au final pas de job (je serais donc surement une fois de plus pauvre cet été).



Alors j'ai fait ce que je n'aurais jamais osé tenté en temps normal : j'ai appelé des hôtels à Londres pour proposer mes petits services. Et diantre que ça m'a mis du baume au coeur.
La première chose que j'ai noté, c'est que je ne suis tombée que sur des nanas qui étaient bien entendu réceptionnistes, mais qui ont pris le temps de m'écouter. Aussi, quand elles décrochent le combiné, on a l'impression d'entendre la plus jolie des messageries vocales, au premier appel je me suis sentie débile car j'ai vraiment cru tomber sur un bidule automatique. Et elles m'ont laissé parler, putain, oui ! On ne m'a pas envoyée chier, on m'a même donné des conseils, on m'a souhaité bonne chance, et ce à trois reprises.





Suite à ça, 44 mails à des hôtels. Oui, oui, 44, j'ai pas fait les choses à moitié. Une quinzaine un premier jour, et déjà le lendemain j'avais des réponses. Certes négatives car cette solution B je ne l'ai appliquée que trop tard, mais au moins je sais à quoi m'en tenir ! Donc, là maintenant là tout de suite, j'ai envie de demander aux boîtes ou magasins français : Mais qu'est ce que vous foutez, mince ? Vous pensez que c'est parce que vous recevez des CV à la pelle, que c'est la guerre du job d'été en France qu'il faut ignorer tous ceux qui déposent et ont un espoir ? Pourquoi là je me retrouve à avoir plus de compassion de la part de gens d'un pays que je ne connais presque pas si ce n'est sa langue que j'arrive à parler ? J'ai donc décidé l'année prochaine de ne pas m'embêter à déposer chez les frogs que nous sommes, j'irais peut-être même sur place déposer mes papiers.  Je vois que dans le pays du fromage et du vin rien n'avance, que nous nous bousculons pour nous faire exploiter (car c'est ce qui se passe en job d'été, on tient le coup parce qu'on en a besoin pour la suite n'est ce pas !), alors autant me faire commander ou refuser dans un pays qui au moins a le mérite de répondre au strict minimum. A ceux qui me diront que les grosses boîtes n'ont pas que ça à faire, répondre à toutes les lettres de motivation et CV qu'ils reçoivent : c'est justement comme ça qu'on tient sa réputation, et certains hôtels que j'ai contactés sont des chaînes qui doivent recevoir des demandes à la pelle.


Sur ce je croise de nouveau les doigts, je me dis même que si je rate mon année je ferais comme Léachoue et je partirais en tant qu'au pair. Bon courage à ceux et celles qui comme moi se sont fait remballer sur simple prétexte qu'on a pas de bagage : avec la motivation si on vous donne un job simple, vous faites ce qu'il faut pour satisfaire la clientèle, tout simplement parce que vous êtes contents de pas vous tourner les pouces cet été. Ça m'énerve, je suis motivée, je suis physiquement parfaitement apte à sourire et aider les clients, j'ai eu mon bac avec des options et une mention même si ça ne me sert à rien, j'apprends très bien sur le tas ; Et quand j'arrive aux cabines d'essayage d'un magasin et que la nana me laisse attendre 5 minutes alors que tout est libre, sans bonjour ni merde ni même un regard, on se demande comment elle a fait pour être embauchée.  Y'a plus de politesse dans ce pays, on idolâtre même des greluches refaites qui font semblant d'avoir un combiné. Que s'est-il passé en 30 ans, merde. Mais ça c'est une autre histoire.




Le mot de la fin, je fais du boudin. Comme Charlie.


Je m'en vais de nouveau prier, en anglais.
GodIwantajobverybadlypleasepleaseplease. 




10 commentaires:

  1. Comment te dire que je suis on ne peut plus d'accord ? J'ai enchainé les trucs de merde... Entre la patronne qui refile le sale boulot au stagiaire, celui qui me fait payer le fait que sa fille est une patiente de ma mère alors que je ne suis pas au courant ou les vendeurs qui te taillent dans ton dos... Ca suffit quoi. Encore que mon dernier patron m'a félicité, ça fait toujours plaisir. L'amabilité se perd dans notre pays, et c'est bien malheureux. Je me rappelle Leeds cet été, et San Francisco avec mon Daddy quand j'étais en première, mais putain que les gens sont souriants et avenants là-bas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Putain cette histoire de stagiaire, ça les arrange bien, ils prennent de plus en plus les gens pour des cons. Sans déconner j'ai une amie qui se fait exploiter dans un truc associatif où elle est en stage, je comprends pas comment ils peuvent profiter des jeunes comme ça... On va tous se casser les jeunes, va y avoir du brain drain dans l'air : tous ceux qui en seront capable partiront, et il restera pas grand monde...

      Supprimer
    2. C'est un peu ça malheureusement. Mon stage de deuxième année c'était ça, la patronne qui te refile tout le sale boulot et passe son temps au téléphone ou en festival. On était deux, moi je gérais la salle et lui les artistes, et c'était bel et bien de l'exploitation...

      Supprimer
  2. Bonne chance pour ta recherche de travail ! Par contre, un petit conseil, il faut que tu t'y prenne dès maintenant pour trouver une famille pour cet été si tu pars au pair, ça fait déjà un moi que je cherche et j'ai déjà l'impression de m'y être prise un peu tard. La plus part des familles cherchent pour au moins six mois plus et donc les familles qui ne prennent que pour l'été sont prises d'assaut !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je me suis mal exprimée, si je pars au pair c'est pour UN AN, pour cet été c'est du vrai taff que je veux, donc dans un b&b ou hotel !

      Supprimer
  3. Tous ne sont pas comme ça, ma responsable (je bosses chez Maisons du Monde) appelle toutes les personnes qui déposent des cv, même si c'est négatif... ;) Mais c'est clair que c'est souvent tendu pour trouver du taf, beaucoup de demande pour pas beaucoup d'offres...

    Pour ce qui est d'être fille au pair, c'est bien cool, tu peux partir avec zéro sous, rapidement, mais y'a souvent de l'"exploitation", même dans les familles très bien... Par contre c'est le pied pour apprendre une nouvelle langue, ça va bien vite, et tu t'immerges dans une nouvelle culture ! Je l'ai fait en Irlande et j'en garde des beaux souvenirs... ♥

    Allez, bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous ne sont pas comme ça mais faut les chercher ceux qui font comme ta responsable =(

      C'est un peu la grosse merde en ce moment, j'espère que ça va se débloquer économiquement parce que là on s'enfonce et je pense de plus en plus à partir...!

      Supprimer
  4. En effet, elles sont plutôt rares... Elle m'a même pris alors que j'avais zéro expérience dans la vente, c'est pour te dire !

    Bon, j'espère que tu trouveras quelque chose !!!

    RépondreSupprimer
  5. J'adoOore Pierce Brosnan ! *mode grosse fan gaga* ou *mode nymphomane*

    RépondreSupprimer

Moi j'aime les petits mots ! ♥ Merci à ceux qui en laissent, ça fait plaisir !