9 juin 2013

Déguster du thé, mode d'emploi.




Nous avons tous notre façon de concocter nos repas, notre tambouille, nos boissons favorites. A certains qui préfèrent le café, moi je me suis rangée côté thé il y a déjà bien longtemps lorsque mon arrière grand-mère me préparait des tisanes, puis ma grand mère après elle avec le thé du goûter. 

Seulement voilà, une question m'a trottée hier dans l'esprit, une question con : on a bien des oenologues pour le vin, des goûteurs en gastronomie, on a des cafés qui ont des arômes différents... mais qu'en est-il du thé, et en plus, comment ça se goûte vraiment cette eau chaude avec des plantes dedans ? Chéri et moi avons mené l'enquête. Après tout, le thé est la boisson la plus bue au monde après l'eau !

Cet article a bien entendu le but de vous informer, pas de renier votre façon de boire votre breuvage bien entendu. Je continuerai moi même à boire mon thé avec sucre et lait, mais j'aime savoir comment tester un nouveau venu dans mon placard pour la première fois ! A la fin de l'article vous trouverez toutes mes références de websites qui ont servi à vous faire ce petit mode d'emploi.













Déjà, un goûteur de thé se dit Tea-Taster ! Et dans son métier, il peut goûter jusqu'à 800 tasses par jour (si, si...!). L'un des plus connus est apparemment Jean Montseren. J'ai trouvé aussi à la British girl Louise Allen  une tête fort sympathique.


Le liquide dans sa tasse, qu'on dit vulgairement thé, parce que le café n'a jamais été appelé autrement que café, enfin voilà vous pigez l'truc ! Donc le liquide, étrangement, s'appelle la liqueur. Quand on parle de thé, c'est des feuilles sèches dont il s'agit. Quand elles ont trempées, on les appelle "l'infusion". Le résultat de cette infusion c'est la liqueur. (ça va, vous suivez ?)











Pourquoi goûte t'on le thé ? (enfin... la liqueur !)

Parce qu'il faut contrôler toutes les étapes de fabrication, à la sortie de la plantation, et après avant d'envoyer les échantillons qui seront testés par des acheteurs potentiels, qui après achat testeront encore le truc pour vérifier la qualité, etc. Le seul moyen de savoir si c'est de la qualité, après tout, c'est d'en analyser tous les aspects. Voilà comment procéder pour goûter sa liqueur d'infusion qui était du thé à la base... (oui, j'aime utiliser des nouveaux termes linguistiques et culturels à foison !)


















Le thé.

En premier on va d'abord apprécier l'odeur et l'aspect des feuilles sèches, parce que même pas infusé ça sent tellement bon ! Parce que mine de rien, le traitement du thé est délicat : si on supprime l'humidité de la feuille (qu'on appelle dessiccation) trop vite elle sera boursouflée. Si les caisses en bois qui contiennent les feuilles sont d'un bois trop jeune ou de mauvaise qualité, le thé aura une arrière odeur de résine. S'il est emballé trop tôt et qu'il n'a pas assez séché, il sera mou, ramolli. Si la manufacture est mal faite, il est possible qu'on retrouve des tiges, ou bien au contraire que les morceaux soient trop concassés. Une bonne manufacture peut faire gagner en valeur du thé d'une origine "cheap", si les pluies ont été bonnes il aura une bonne consistance mais si il y a eu trop d'eau il manquera de saveur. Voilà, vous voyez déjà ce que je veux dire : si vous achetez un paquet de votre thé préféré dans votre magasin de thé habituel, il est pourtant possible que ce ne soit pas exactement le même que vous trouviez; en espérant qu'il soit contrôlé de façon très stricte mais ça dans les bonnes boutiques je n'en doute pas ! Examinez donc vos petites feuilles, touchez tout ça et choisissez en un qui vous inspire aujourd'hui. On va faire bouillir l'eau !

















L'eau.

Ensuite, quand on va faire sa petite tambouille pour infuser, on utilise de l'eau de source. La plus pure possible. L'eau du robinet risquerait de masquer des... des... vu le vocabulaire qu'ils utilisent, j'ai peur de dire une connerie... On va dire arômes, hein, enfin des réactions chimiques gustatives, vous me comprenez, n'est ce pas ? L'eau d'un puits par exemple a un pH supérieur a 7 la plupart du temps, et ça va donner une liqueur âpre même si le thé en lui-même est bon ! Donc hop, on se procure une petite bouteille d'eau de source. Et on va la faire bouillir. Et c'est là où ça se complique : en fonction du type de thé, la température varie et le temps d'infusion aussi. Le mieux c'est de demander dans son magasin quand on l'achète, c'est pour cela que j'aime les emballages du palais des thés, tout est noté dessus. La température de l'eau a également un nom, c'est assez rigolo : de 95°C à 99°C par exemple, c'est de l'eau souriante, à l'inverse d'une eau de 65°C à 75°C qui est attisée, et que les chinois appellent "yeux de crevettes" parce que de petites bulles se forment au fond de la casserole !
Référez vous donc à votre paquet. Maintenant, vous allez verser un peu d'eau chaude dans la tasse sans rien dedans pour la chauffer, et ne pas brusquer votre thé. Certains "lavent" aussi leur thé dans une première eau. Après vous jetez cette eau qui a chauffé votre tasse et vous allez procéder à l'infusion.







L'infusion.

Et là vient la question cruciale que j'ai commencé à me poser la première fois que j'ai acheté du thé en vrac : Mais, mince, combien j'en mets ?? Globalement une cuillère à café remplie suffit pour une tasse. Maintenant pour une théière il faut rajouter une cuillère en plus du nombre de tasses qu'il rentre dedans. Je m'explique, la mienne a une capacité de deux tasses et demi. Je mets donc deux bonnes cuillères, et une cuillère de plus normale. (J'ai lu ça sur mon paquet de Mackwoods : a spoonful of tea per personn and one for the pot.)



Pour infuser chacun peut faire comme il veut il n'y a pas de sacrilèges, j'utilise des sachets de thé pour ma part, et quand je n'en ai plus c'est la bouboule à thé qui fait son job. Le temps d'infusion, lui, va dépendre de vos goûts et de ce qu'il y a marqué sur le paquet : par exemple, j'aime le thé avec beaucoup de saveurs, je le laisse toujours une minute de plus que ce qui est indiqué c'est plus fort que moi...

Certaines tasses aussi ont un réservoir supérieur qui permet facilement de refaire du thé dans la minute (ma mémé en avait une comme ça, c'est pratique). Et en Chine il y a des tasses spéciales, inventées lors de la dinastie Ming (1368-1644) qui s'appellent les chung/zhong/gaiwan, les trois noms sont possibles. Comme elles sont évasées, elles dégagent beaucoup plus d'arômes, et il faut jongler entre la tasse principale où sont contenues les feuilles et celle dans laquelle on boit.  Les mêmes feuilles dans une tasse servent à au moins 3 infusions, sinon pour un chinois c'est un sacrilège. Vous pouvez en trouver sur certains sites dont celui-ci, en France c'est un set de dégustation et ça fait de suite moins exotique comme nom...

Si vous voulez apprécier la couleur de la liqueur et vous amuser à jouer au tea taster, préférez une tasse à intérieur clair et au fond rond pour éviter toute ombre dans la tasse (comme la photo ci-dessous). Mais avant que ça refroidisse je vous conseille d'enlever l'infusion (les feuilles mouillées donc !) et de goûter tout ça. Pur, bien entendu !






La liqueur.

Ici vous trouverez de quoi décrire votre liqueur. Il faut dégager des parfums, parfois boisés, fruités, c'est à vous à trancher en vous aidant de la liste de vocabulaire.
Ça se passe relativement comme le vin, on sent, on regarde, on prend une petite lampée, on fait rouler le tout dans la bouche en faisant énormément de bruit (c'était affreusement sexy de faire ça à deux avec mon zhomme, la crise de rire n'était pas loin. Même manger des spaghettis à la bolo' face à face serait plus mignon !). On salive un peu pour redonner du goût, on remue encore dans la bouche, on stagne le truc, on inspire un peu d'air, on fait de nouveau rouler la liqueur, et à la fin, si comme nous vous avez une envie de rire incontrôlable, vous allez le cracher dans le point d'eau le plus proche !






Le tout c'est de bien sentir des nuances, chou a dit qu'en expirant l'air par le nez en testant la liqueur il sentait des nuances terreuses. Le fait de cracher aussi est compris dans le "goûter", un tea-taster a un crachoir. En même temps s'il devait avaler les 800 tasses qu'il goûte...

Voilà, le tout c'est de faire ça à plusieurs, c'est assez marrant et ça permet de bien connaître les plantes qu'on a postées dans des boîtes en fer sur l'étagère !







Et en dernier, apparemment c'est un sacrilège, ne jamais réchauffer son thé. On le boit tant que c'est chaud et pis c'est tout. Manque de bol, j'ai beau aimer le thé, quand je suis toute seule je ne me bois pas toute la théière dans le quart d'heure, donc je suis obligée de le réchauffer au micro-ondes. N'en déplaise aux tea-tasters, na !

J'espère que tout cela n'a pas été trop long a vous a relativement intéressés. Et pour les Rennais, j'ai une bonne nouvelle : un Palais des Thés a été ouvert dans notre ville, c'est pas beau ça ? Il se situe 3 rue Jules Simon. Au plaisir, les tea-addicts !




R é f é r e n c e s.

les photos viennent de Getty Images.


14 commentaires:

  1. J'suis toujours contente quand je vois un nouvel article de Cammiyu, je suis pas déçue, j'ai appris plein de choses et j'ai ri (moi aussi le thé me conduit direct aux toilettes). Dis moi t'as gagné le battle avec ton zhomme ? :P J'vais aller me faire un thé tiens :) Bisouuuuus <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est lui qui a trouvé plus de propriétés gustatives dans le thé, moi je ruminais le truc comme une vache c'était lamentable xDDD

      Bon petit thé alors, bisouuus !

      Supprimer
  2. Super article, je bois du thé de temps en temps car je suis plutôt café, mais ça donne vraiment envie de se pencher un peu plus sur le sujet. Je ne verrais plus mon thé de la même manière, merci ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand la provenance de la matière est bonne, ça ne peut que donner envie =) Je sais que si j'avais la place de mettre une cafetière chez moi, je me pencherais plus sur le café aussi ^^

      Supprimer
    2. Je fais uniquement mon café en cafetière à piston, je le fais moudre dans une boutique spécialisée en thés et cafés. Du coup juste besoin de quoi faire chauffer de l'eau. ^^

      Supprimer
  3. Bon article :) Ça me donne envie d'acheter tout pleiiin de thés et de théières et de tasses et gniiiii ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ! j'ai trop envie d'une nouvelle théière avec une plus grosse contenance depuis un certain temps ^^"

      Supprimer
    2. pour éviter le micro-onde, il vaudrait mieux une petite théière ^^ et préparer le thé au fur et à mesure qu'on a besoin de le boire. cf. http://youtu.be/NPifaFKD2FA

      Supprimer
  4. Merci de m'avoir fait découvrir mon niveau zéro en thé et en tout ce qui concerne sa préparation ! Alors pour commencer, je n'utilise pas toujours de l'eau de source, je mets parfois de l'eau bouillante (ou ULTRA-souriante, c'est au choix), et comme c'est trop chaud je ne bois pas de suite... je laisse donc infuser lonnnnnnnnnngtemps et comme c'est trop froid ensuite, je réchauffe au micro-ondes !!!

    Bref, je ne vais pas signer de mon vrai nom par peur de représailles des tea-tasters !

    Pour conclure, je vais moi aussi me pencher un peu plus sur tout ça, merci à toi !
    Merci également pour tes petits dessins vraiment très drôles ! (particulièrement le tea-battle avec ton chéri !

    Morga... euh non Gertrude ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'utilise pas de l'eau de source non plus si ça peut te rassurer, je la mets direct dans la bouilloire, j'infuse le temps qu'il faut, et là par contre je mets de suite dans la tasse avec du sucre, je touille bien pour que le sucre se diffuse, et HOP je mets un nuage de lait froid, ça ajuste la température ! je bois ça devant une série et je vais vite me resservir avant que je ne doive réchauffer ça au micro-ondes ^^"

      -je crois que si des tea-tasters passent par là ils me tuent aussi au passage xD-

      Merci de ton passage =D

      Supprimer
  5. Magnifique article ! Je bois pas de thé mais je me sens moins inculte :P Et j'ai honte maintenant de réchauffer l'eau du thé de mon copain au micro-onde !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai beaucoup appréciée ton article ! J'aime beaucoup le thé (avec du miel... :D), mais j'admet aimée d'avantage les traditions qui y sont attaché ! J'admire beaucoup les cérémonies du thé japonais, je trouve que c'est magnifique et remplis de poésie ! ♥ Je vais dormir moins bête ce soir, merci.

    RépondreSupprimer
  7. J'allais conseiller de ne pas acheter d'eau en bouteille, mais plutôt des filtres type Brita pour l'eau du thé, mais je viens de tomber sur un article disant que ces filtres sont une catastrophe. Moralité: cassez-vous pas les pieds, l'eau du robinet, c'est très bien!

    RépondreSupprimer
  8. Bonjouuur !
    D'abord je tiens à dire que j'adore ton blog, mais surtout ta façon de dessiner principalement tes petites BD avec la mini Camille (muahahaha, les Camille en force ! *parce oui, je m'appelle pas Anna xDD*) ! Je trouve tes dessins à la fois comiques et mignons (fin, ceux des BD hein xD). En fait, je t'ai découverte (j'ai l'impression de parler, je sais pas... d'un pays xD) grâce à la boîte de June, parce que j'ai ta dédicace dedans (héhéhé). Breffons, j'adore ton blog, parce que c'est plus qu'un simple blog de dessin mais bien une mine de bonnes idées et d'articles intéressants !
    Venons-en à la véritable raison de mon commentaire (c'pas trop tôt xD) : si on achète le thé en sachet (genre les Lipton), est-ce qu'il faut également favoriser l'eau en bouteille ? Paske' moi je bois toujours l'eau du robinet (que généralement je fais chauffer direct en prenant l'eau chaude ce qui amène plein de bactéries et me donne mal au ventre youpiiii, depuis peu, je me suis faite une raison, le micro-ondes est mon ami) donc je me demandais si ça changeait beaucoup le goût...; (sachant que vu que c'est pas la plante en elle-même, soit doit pas être tout à fait naturel ce qu'il y a dedans... Fin' je sais pas xD).

    Je voulais aussi te remercier, parce qu'aujourd'hui je suis malade, je me sentais pas bien, mais ça fait quelques deux heures que je lis ton blog, et ça m'a permis de me changer les idées et de me sentir mieux. Donc merci ! :D

    *réaction à un article que j'ai lu avant : J'ai testé GoT deux fois, impossible d'accrocher, rien que la longueur des épisodes me dissuadent xD Par contre j'adore la fille aux cheveux blanc (qui a un lien avec des dragons, si je me souviens bien ce que je me suis faite spoiler xD) parce qu'elle est magnifique et parce que oh my Gad ces cheveux ! *w*. Bref bref bref x)*

    Je cloture ce commentaire de 4 km de long et je te souhaite une bonne continuation (et au passage, je sors de mon sous-marinage, puisque je suis arrivée sur ton blog par le lien vers cet article qui m'a bien fait rire).

    ps : (purée, ça devient vraiment énorme ! xD) je tente (oui je tente, parce que pour l'instant j'arrive pas xD) d'installer RE : Alistair, l'otome game, parce que je savais pas qu'il en existait des gratuits sur ordi (fin, à par AmourSucré, mais c'est pas tout à fait pareil, c'est pas à télécharger). Merci pour cette découverte !

    Annalune.
    (et si j'allais me faire un thé au caramel moi ?...)

    RépondreSupprimer

Moi j'aime les petits mots ! ♥ Merci à ceux qui en laissent, ça fait plaisir !