9 août 2013

Mettez de la crème ! (bordel)




Je n'aime pas bronzer.


Oui. Vous avez bien lu. Pas que je n'aime pas le soleil, loin de là, je n'ai simplement jamais aimé m'exposer à cette étoile bienveillante qui nous apporte de la vitamine D. Petite je m'enroulais déjà tel un maki sushi dans ma serviette et sous le parasol avec de la crème solaire. Pourtant je finissais aussi bronzée que mon père qui est très brun (nb : je suis blonde), au grand désespoir de ma maman qui levait le nez au ciel sur sa chaise longue et finissait toujours à la fin de l'été bien moins bronzée que moi.





Désormais je rivalise pâlement avec Dita Von Teese depuis que les traitements acnéiques que j'ai désiré avec une passion folle afin d'avoir une peau nette m'ont laissé le visage avec un apport pauvre en mélanine, je peux donc bronzer sur tout le corps mais mes joues resteront aussi blanches que mon fessier ! De plus, en tant que tatouée je n'ai pas envie que mes p'tits encrages se détériorent en tâches bleuâtres informes, aussi c'est une raison de plus pour ne pas m'exposer. A vie. Et je l'assume très bien ! 

Ça c'est le résumé personnel. Maintenant je m'adresse à vous parce qu'en me baladant en ville et en rasant les coins d'ombre je vois de quoi me faire pâlir plus que je ne le suis déjà.








Deux images de routiers. On devine facilement quel côté du visage était en permanence exposé aux UVs.




LA CRÈME, mince alors, mais la crème, mais... Certains savent-ils qu'elle est là pour nous protéger des rayons ultraviolets ? Ce qui provoque le vieillissement prématuré de la peau et à trop forte dose des cancers de la peau ?
L'année dernière, (et même après maintes recherches impossible de mettre la main dessus sur le net) j'étais tombée en zappant sur une fin d'émission sur l'Australie et leurs campagnes de préventions très répandues dans le pays contre le cancer de la peau. Avec l'épaisseur de la couche d'ozone qui est aussi fine qu'une feuille de papier calque au dessus de leurs têtes, la probabilité de contracter un cancer de la peau au pays des kangourous est de 13 fois plus importante que dans notre pays. C'est énorme, mais ça ne veut pas pour autant dire qu'en France on peut faire n'importe quoi.








Depuis les années 80 les gamins australiens ont eu droit à une petite chanson Slip Slop Slap pour les amuser et les sensibiliser au fait de se couvrir, de mettre de la crème solaire et un chapeau. Dans l'émission on a même vu une classe de bouts de choux en maternelle, et là je suis restée sur le cul : 5 minutes avant la récréation, ils chantent tous la petite comptine avant de se ruer sur les sacs où ils chopent la crème et s'en tartinent, les chapeaux et les lunettes vissés sur la tête avant de partir manger leur goûter sous le soleil de plomb. Ici, dès que les 30°C sont dépassés, il n'y a aucune campagne. Je croise plus de 20 galettes saucisses carbonisées au ketchup par jour en me baladant, entre le rose crevette et le rouge tomate, et j'ai tellement mal pour ces personnes, mais je pense que je m'inquiéterai beaucoup pour leur futur si elles font ça tous les étés.


Et là vous vous dites que vous vous en fichez, car vous bronzez vite, vous mettez de l'auto-bronzant, vous avez des origines africaines, votre tolérance au soleil est infinie (et au delà, muahahaha). Je vous arrête de suite, regardez la dernière vidéo de campagne du Cancer Council Australia. Pour les non anglophones la traduction par mes soins est en dessous.






Traduction : Bronzer, c'est un traumatisme cellulaire de la peau. Les cellules essaient de se protéger contre le cancer. Mais une seule lésion peut entraîner la croissance d'un mélanome (Le mélanome est une tumeur maligne du système pigmentaire). Un millimètre plus profond et il pénètre dans votre circulation sanguine. Et se propage. Donc même si un mélanome est opéré, le cancer peut réapparaître, des mois ou des années plus tard. Souvent dans vos poumons, votre foie ou cerveau. Et vous n'avez même encore pas commencé à bronzer/brûler. Un bronzage n'est pas sain.






Une peau matte a une tolérance plus élevée qu'une peau blanche parce que sa mélanine est différente. Les mélanocytes sont les cellules qui nous donnent notre couleur de peau, sécrètent la mélanine en cas d'exposition et provoquent le bronzage. Si vous êtes una chica du sud, belle afro à la crinière sombre, votre mélanine est une eumélanine. Si vous êtes una chica del norte, intrigante beauté à la peau blanche-neige, votre mélanine est une phéomélanine. Et cette dernière ne protège presque rien.

Autre chose bon à savoir, les grains de beauté sont des amas groupés serrés de mélanocytes. Voilà pourquoi on les surveille régulièrement par un dermato, parce que c'est le point de départ rêvé pour un mélanome.





Et, pour en revenir à la campagne australienne de prévention, ça marche vraiment, parce que figurez vous que cette année le record de cancer de la peau revient à l'Angleterre. Ils ne voient jamais le soleil, c'est une chose, mais ils font les crêpes à la fraise au premier rayon et voilà ce qu'il advient. Beaucoup de gens sont encore soit ignorants, soit pensent que ça ne leur arrivera pas.

Quand à la vidéo de 1980, la voici, désormais ils ont même rajouté Seek and Slide au slogan, (Slip Slop Slap Seek Slide) pour faire court en plus de se glisser (slip) dans un t-shirt, de s'éclabousser (slop) de crème et de très vite (slap, qui normalement veut dire gifler) mettre son chapeau, on se cache (seek) à l'ombre et on glisse (slide) ses lunettes sur son nez. Pour les curieux celle de 2007 (en 3D, yuhouhou) est ici.






Et j'ai un message pour les Bretons : ici, notre climat est traître ! Ce n'est pas parce que la température est confortable et plus respirable que les 40°C toulousains que l'on est plus en sécurité. Idem pour les nuages, un voile nuageux qu'on voit souvent en été absorbe moins de 10% des UVs. Donc on se crème aussi !

Enfin, avant d'arrêter de radoter la même chose, choisissez bien votre crème. Les composants qu'on trouve dans les produits cosmétiques voire pharmaceutiques de nos jours m'affligent, deux articles qui vont vous faire dresser les cheveux sur la tête sont en prévision. Pour les tatoués, indice 50 s'impose ! Portez vous bien, et bonnes vacances !




Références :

10 commentaires:

  1. Je suis bien d'accord avec toi. Chaque année je passe au moins une ou deux semaines sur la côté d'azur chez mes grands-parents. J'ai déjà une peau assez blanche à la base mais alors comme en plus je me tartine de crème 50 pour la même raison que toi (les tatouages) quand je repars c'est comme si j'étais tout juste arrivée. Bon des fois j'alterne, c'est-à-dire que je met de la 50 sur mes tatouages et de la 30 sur le reste du corps, mais bon je pourrais cracher en l'air ce serait bien pareil. Moi je le vois bien que j'ai bronzée (traces de maillot) mais à côté des autres c'est comme si je m'étais jamais exposée. Donc autant se contenter de la 50.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vaut mieux repartir un peu colorée mais pas trop plutôt que de repartir écrevisse, en plus on a roulé 6h pour rentrer sur Paris, mon homme a dû mettre de la crème pour pas cramer du bras mais devine quoi : ça n'a pas suffit !! il a enroulé son bras dans un tee-shirt. Donc ceux qui ne mettent absolument rien moi je pige pas, en plus les coups de soleil ça fait tellement mal...! Puis la crème n'empêche pas de bronzer; c'est juste un bronzage plus long et plus sûr. Après chacun ses goûts comme on dit mais je reste du côté vanille plutôt que caramel xD

      Supprimer
  2. Superbe article !
    Perso, petite, je bronzais bien (même tartinée de crème qui pue et qui colle XD). Maintenant, je rougis et je pêle. Et de toute façon, je suis comme toi, je ne cherche pas le soleil (et je bosse en intérieur l'été). Le peu de fois où j'ai le nez dehors, c'est tartine de crème et chapeau (j'ai des photos du Steamtour de Metz où je suis la seule débile à me tartiner avant de partir >_<)
    Par contre, j'ai énormément de grains de beauté, dont certains qui apparaissent et d'autres qui grossissent, et ça, j'ai intérêt à carément me méfier ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      On change bien en grandissant oui, je crois qu'on n'est pas les seules à subir ce revers dermatologique !
      Oui pour le moment on a l'air débile, mais dans quelques années on en reparlera quand on nous demandera quel est notre secret pour notre peau pas très ridée muahahaha !
      Faut les faire contrôler régulièrement, ça me fait penser que les miens ont pas eu de vérifications depuis 2 ans...

      Supprimer
  3. Bien! j'ai aimé ton article et ton dessin, c'est vraiment sympa, j'aime bien avoir un teint doré mais je m'expose peu et je mets du 50 tatoo et 30 sur le reste... quand je m'expose (rarement) bref, chouette idée de mettre en garde les femmes et les hommes (même si tu crois qu'ils te lis pas) de plus les enfants aussi, j'ai vu une émission qui demandaient au parents pourquoi ils portaient des lunettes de soleil et pas leurs enfants, c'est aussi important que la crème... les rayons du soleil sont dangereux pour la pupille... enfin, merci pour ce petit texte et dessin surtout.
    Au plaisir de te lire.

    Michèle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Michèle ! Le teint doré c'est pas gênant en effet, et pis quand il fait 43°C dehors c'est compliqué de rester blanche comme neige...
      En parlant des hommes et des femmes y'a des articles à venir sur nos différences, c'est marrant que tu en parles =)
      C'est vrai que pour les gamins, certains sont parfaitement inconscients, mes parents ne m'ont jamais loupée étant petite, j'avais de maaaaagnifiques lunettes en forme de coeur et un t-shirt tout mimi xD

      Supprimer
  4. Ouiiiiii, le grand retour de Cammiyu sur la blogo! :D Tes articles m'avaient manqué.
    En ce qui concerne sujet, je doit dire que j'ai moi-même jamais été très portée sur le bronzage. Récemment, j'ai même encore plus calmé le jeu: quand je sais que je vais m'exposer (même la balade à vélo en ville), je dégaine la BB cream indice 50, histoire de préserver au moins mon visage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui enfiiiin, grand retour, c'est un bien... Grand mot ? xD
      En plus de ton côté tu es encore plus pâle que moi, faut bien éviter de rougir comme des tomates hein ! (et comment t'as fait en australie, hein ??? o_o)

      Supprimer
    2. En Australie, je revenais de 3 mois passés en Argentine, dont 2 semaines à la playa (ce qui signifie, pour les Argentins: deux semaines de bronzette). Du coup, j'avais habitué ma peau au soleil, ce qui m'a évité des crises de tomatite.

      Supprimer
    3. Ah oui vu comme ça, j'avais oublié que tu avais fait d'autres pays fantastiques avant celui ci ^^"

      Supprimer

Moi j'aime les petits mots ! ♥ Merci à ceux qui en laissent, ça fait plaisir !