19 août 2013

Tattoo et vieillesse.








Un sujet très récurent abordé par toutes sortes de personnes. Que ce soit votre tatoueur qui vous mettra en garde sur l'aspect pérenne du tatouage et le vieillissement prématuré de la peau en cas d'exposition au soleil, ou de la part des gens curieux qui posent plein de questions. Néanmoins l'affirmation (et non la question) la plus enregistrée reste toujours dans la même trempe du disque rayé :



Et quand tu seras vieille, t'y as
pensé, ça va être trop laid !

Tu te vois à 80 balais avec tes petits-enfants
dans tes bras plein d'encre ?!


Ça va pas faire rock quand tu seras une
mamie, hein, faut pas rêver !

T'auras des trucs informes sur
les bras et ce sera bien fait pour toi.



Hé, ils sont déjà là, pas la peine d'essayer de me faire regretter. Plus tard, dans un demi-siècle, je serais presque comme tout le monde : vieille, aigrie, ridée, fatiguée, et... tatouée en plus. En effet, le tatouage coûte cher et prend vie sur un support éphémère qui finira dans une petite tombe. On mourra tous un jour, je peux même me faire écraser par une voiture demain si tel est mon destin. Et ces ornements corporels ne servent à rien à part se sentir beau, car oui, je trouve ça beau dans toute la pureté que peux prendre les formes du mot ART.










ART. Sous ce petit mot qui englobe bon nombre de choses qu'on ne comprend parfois pas dans leur forme physique (l'art abstrait par exemple, un carré noir sur une toile blanche.), il y a une volonté de beauté, parfois de révolte, de dénonciation, d'amour ou de haine, d'un ensemble de sentiments propres au moment de la réalisation de l'oeuvre. Le tatouage fonctionne pareil, c'est une oeuvre (à condition d'aller voir un bon tatoueur, se référer à cet article) portative qui représente ce que bon semble à son hôte. Il lui accorde l'importance sentimentale qu'il souhaite, et le porte avec fierté. 

Nous ne sommes pas obligés d'aimer le tatouage en effet, mais se définir insensible à l'art serait idiot et menteur. Alors oui, les toiles du XVIe siècle ne sont pas la tasse de thé de tout le monde, mais les représentations dermo-graphiques sont pareilles. Sauf qu'elles ne seront jamais dans un musée, et finiront sous terre comme nous le faisons lors d'un décès, et ce, depuis l'époque préhistorique. C'est tout, après que les gens me voient comme un alien à 60 bougies au compteur avec des trucs tout délavés sur les bras, et bien on verra ! Pour le moment je pense que je n'en aurais cure et que j'aurais bien vécu ma vie (en tout cas de ce côté là, après le reste c'est flou car inaccompli !). Je vais aussi vous faire part d'un extrait de la préface de l'unique roman du poète Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray, qui est sorti en film avec monsieur beau gos... euh je veux dire Ben Barnes. Cette introduction très courte met de suite en transparence l'art, il est décrypté avec grande justesse, foutu à nu devant nos yeux, et on le voit vraiment avec un éclat le plus objectif qui soit.



L'artiste est celui qui créé des choses de beauté. Révéler l'art et dissimuler l'artiste, tel est le but de l'art.(...)

Ceux qui trouvent des significations laides à des choses belles sont corrompus sans êtres charmants. C'est regrettable.
Ceux qui trouvent des significations belles
à des choses belles sont des gens cultivés, pour lesquels il y a de l'espoir.
Ce sont les élus pour lesquels des choses belles ne signifient rien d'autre que la Beauté. (...)




La vie morale de l'homme forme une partie du sujet sur lequel travaille l'artiste, mais la moralité de l'art consiste en un usage parfait d'un moyen imparfait. L'artiste ne désire rien prouver. (...)

La pensée et le langage, sont, pour l'artiste, les instruments de son art.
Le vice et la vertu, sont, pour l'artiste, le matériau de son art. (...)

Tout art est à la fois surface et symbole. Ceux qui dépassent la surface le font à leurs propres risques. Ceux qui déchiffrent le symbole le font à leur propre risque. C'est en réalité le spectateur et non la vie que reflète l'art.
Des opinions différentes au sujet d'une oeuvre d'art montrent que cette oeuvre est neuve, complexe, vitale.Quand les critiques ne sont pas d'accord entre eux, l'artiste est en accord avec lui-même.
(...)

Tout art est complètement inutile.


Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray, traduction nouvelle de Vladimir Volkoff.







Cette préface m'a expliqué implicitement beaucoup de réactions et comportements que j'avais du mal à cerner. Oui, le tatouage n'est pas toujours compris, parce que pour nous, européens, un corps qui en est partiellement recouvert voire entièrement, c'est rare. C'est encore dans la nouveauté, et avec cette mode qui s'est lancée l'effet en est décuplé. Mais cette polémique montre bien que c'est un moment historique que nous vivons, et que nous avons bien face à nous de l'art : si ce n'était pas important, nous n'en parlerions pas et ne susciterions pas des regards aussi intrigués. Le côté permanent sur le corps, soit le support, la surface où poser des symboles. Croiser un tatoué dans la rue et interpréter ce qu'il s'est fait encrer, c'est comme juger une oeuvre d'art vieille de 1000 ans sans en avoir étudié le contexte moral, politique ou des codes de beauté de l'époque. Oui, on peut trouver moche des œuvres, je le répète ! Je n'aime par exemple pas les peintures sur bois moyenâgeuses. En revanche en les étudiant, je sais que leur importance aux yeux des fidèles chrétiens analphabètes de l'époque était cruciale. Le tatouage marche, selon moi, dans le même ordre logique.








Revenons donc à la vieillesse. Des enfants m'ont déjà dit qu'on ne voyait pas beaucoup de personnes âgées tatouées, aussi cet article profite à tous de photos que j'ai trouvées en me baladant sur le web, avec des papi-mamies parfois bien encrés comme il faut ! (schtroumpf power !)







Celle-ci dessus est très particulière. Je l'ai trouvée en lisant cet article, dont voilà la petite histoire.
Cette femme avait 89 ans au moment de cette photo, c’est une femme de la tribu Kalinga aux Philippines, tatouée et dernière «  Kalinga mambabatok » ou tatoueuse. Les tatoueurs de cette tribu sont considérés comme les seuls capables de transformer les êtres en vrais hommes en passant par le rituel – douloureux – du tatouage. Il transforme les femmes en vraies femmes et révèlent leur beauté et les rendent plus fertiles. Ils sont aussi des victoires de guerre, marquant les réussites au combat.
 Je reste sur la même position que la jeune fille qui a écrit l'article. Pourquoi forcément accorder la jeunesse avec le tatouage ? C'est une trace de vie et d'expérience, un moment précis bien pointé du doigt (ou à l'aiguille serait plus exact). Et en plus, ça camoufle les rides, si c'est pas beau ça, fripé et ridé MAIS on a dessiné par dessus. Je trouve ça fantastique, cette photo dégage une puissance incroyable, cette femme exprime quelque chose. Il en émane des vérités qui selon moi sont en lien avec la préface que je vous ai contée. Le beau n'a de vrai que nos propres goûts, personne n'a les mêmes critères. J'admire le fait qu'à un moment donné, ces ptits vieux et ptites vieilles étaient aussi comme nous et ont fait de leur sentiment une vérité visible aux de tous. Un tatouage, quoi.








Autre chose sympa à savoir, des personnalités royales ont été tatouées (se référer à cette page), notamment le Tsar Nicolas II, le roi Edouard VII, Henri III, Staline, Roosevelt ou Churchill. Pour les détails allez voir sur la page, mais en attendant leur marginalité ne les a pas tués n'est ce pas ? ;)


Et pour terminer, je vous ai scanné des extraits et photos du TATOUAGE MAGAZINE des mois mars-avril, qui a dédié un article au peuple Tharu. Cette communauté vit au sud du Népal, et sa particularité est que seules les femmes sont tatouées. N'ayant pas du tout notre rythme de vie ni climat, à force de vivre au soleil, les dessins ternissent, fusent dans la peau, mais le message divulgué par ce mélange de rides et d'encre n'en est que plus beau à mes yeux.























J'attends avec impatience vos réactions,
tatoué ou pas, jeune ou vieux !





24 commentaires:

  1. Encore un article proche de la perfection :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. euh bah euh tout de même, ça c'est irréaliste... (*'u'*)

      Supprimer
  2. j'aime beaucoup ton article.
    hormis le côté pécunier lié au tatouage, j'avoue que j'hésite à en faire un pour la raison suivante: "mais quand je serai vieille, merde, est-ce que ça ne fera pas moche?"
    et pourtant je te lis, et j'approuve ce que tu écris
    mais je ne me sens tellement pas bien dans mon corps..
    ceci dit, un ami avec ce même sentiment a éprouvé comme une libération en se faisant tatouer..
    arghhh il faut qu eje me lance, sinon ce sera un de mes plus gros regret!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me sentais pas bien de base dans mon corps depuis que l'acné m'avait fait un grand coucou sur tout le visage...
      Et au niveau style de vie, vestimentaire même, je trouvais toujours à me critiquer. Là, depuis la crise tatouesque et mini-punk ça va mieux, je me sens unique en fait. Je n'ai pas l'impression d'être un mouton qui se précipite sur les derniers trucs à la mode... Je m'explique mal je sais, c'est un sentiment bizarre...
      De toute manière c'est l'un des tops 5 des trucs qu'on regrette dans sa vie : ne pas se lancer dans une aventure unique ! (et pas forcément en parlant tattoo !)

      Supprimer
    2. non non, je comprends très bien ce que tu veux dire!

      et puis, j'ai déjà le tatouage que je veux en tête, depuis des années..
      juste me lancer :)

      Supprimer
    3. bon ça a merdouillé; mon comm' a disparu..

      je disais donc que je comprenais ce que tu voulais dire, au contraire

      et aussi que savais précisément ce que je voulais comme tatouage depuis longtemps
      il faut juste que je me lance :)

      Supprimer
  3. Ben tu vois je me disais la même chose, quand ma soeur dit qu'elle veut se faire tatouer je me dis souvent "quand elle sera vieille ça sera bizarre" mais en fait en voyant toutes ces photos j'ai changé d'avis (et au passage j'ai pris quelques idées pour un de mes romans :P).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah je suis ravie d'avoir pu t'aider pour ton roman, et de t'avoir faite changer d'avis ^^

      Supprimer
  4. Tellement d'accord, mais tellement d'accord, mais tellement d'accooooooord !!!
    C'est tellement beau, même vieux. En fait, je trouve même que ça a plus de sens vieux. On se tatoue souvent pour une raison, perso ou pas. Un par-ci, un par-là (ou pas, dans les cas de certaines tribus ^^). Du coup, à la fin de sa vie, c'est tout une histoire qu'on a sur soi. Des souvenirs, des traces. Moi, ça me plait énormément.
    Encore un superbe article ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute une histoire : voilà aussi de quoi me convaincre de me recouvrir progressivement, chaque tattoo marque une étape xD
      Merci =)

      Supprimer
  5. Superbe article, superbes photos sur lesquelles ces messieurs et dames d'un certain âge sont très loin de paraître ridicules avec leurs tatouages. Par contre, il me venait une question à propos de la dame aux tatouages très colorés, avec une terre sur le bras droit et un psi sur le bras gauche: est-il possible que des tatouages de couleur restent aussi éclatants au bout de plusieurs années? Ou ces tatouages sont-il en fait tout récents?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu les types de tattoo qu'elle a sur elle, et la façon dont ils sont posés (patchwork, l’emboîtement old school par excellence !) je dirais qu'ils ont au moins 20 ans. Alors elle a dû en prendre soin, ça c'est sûr, mais elle a dû aller les faire retoucher aussi peut être. Mon tatoueur m'a déjà montré son premier tattoo sur le mollet qui a 15 ans, et je dois dire que comme il en a pris grand soin, la pièce a des traits certes un peu plus épais que leur aspect de base, mais les flammes sont toujours bel et bien visibles ! Après, c'est toujours pareil : le moins de soleil il prend, le mieux il sera plus tard !

      Supprimer
  6. Eh bien tu viens de me conforter dans mon avis sur le tatouage par rapport à la vieillesse. Ayant déjà envie de me faire tatouer un jour j'y ai déjà pensé et je suis d'accord avec toi.
    Sinon ces photos sont juste absolument magnifiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux alors =)
      J'essaierai d'en trouver d'autres aussi, rien que pour le plaisir des yeux !

      Supprimer
  7. Je suis d'accord, le tatouage est avant tout une forme d'art, il est le symbole d'expérience, de sygnification et de motivation que nous ignorons si nous ne connaissons pas leur propriétaire. Pour ce qui est de la vieilles et des tatouages, je pense que tout dépens de la manière dont la vieille personne tatoué porte ses ornements, chacun est différent, et certains le porte mieux à l'âge de raison que d'autres, sûrement parce qu'elles assument leur trésor.

    RépondreSupprimer
  8. l essentiel c est la beauté de l ame, a quoi bon s arreté a l apparence !! merci d essayer de faire avancer le monde et ses mentalités ... tres bel article !

    RépondreSupprimer
  9. je trouve sa tres tres beau, je pense qu un visage tatoue, ou encore un oiseau ou une rose va vieillir avec son porteur. Quel beau chemin de vie fait ensemble, superbe article
    Filou Le Filou

    RépondreSupprimer
  10. Moi ce que j'en pense comme beaucoup de tatoués c'est que avec ou sans tatouages quand on sera vieux on sera tous ridés... Après je trouve aussi que les personnes âgées tatouées sont belles. Et ça rappelle quelques chose qu'on oublie souvent de ces personnes c'est qu'elles aussi ont eu 10, 20, 30 ou 40 ans un jour.
    Personnellement je ne crois pas que ça aura pour moi de l'importance que mes tatouages n'aient plus l'aspect qu'ils ont aujourd'hui quand j'aurais 80 ans.

    RépondreSupprimer
  11. Voilà un article qui fait plaisir !
    Personnellement, je trouve que les personnes âgés et tatoués sont VRAIES. C'est toute leurs vie sur leurs peau... C'est juste émouvant.
    J'aime particulièrement la dernière photo et l'histoire de cet homme !

    RépondreSupprimer
  12. Coucou,
    Est ce que tu as vu que le nouveau forum est installé ? (celui qui remplace tattoorama)

    RépondreSupprimer
  13. coucou, est ce que tu as vu que le nouveau forum qui remplace tattoorama est installé ?

    RépondreSupprimer
  14. Et les tatouages dans le monde arabe ?

    RépondreSupprimer

Moi j'aime les petits mots ! ♥ Merci à ceux qui en laissent, ça fait plaisir !