15 septembre 2013

Naturelle cosmétique contre attaque !







Après vous avoir fait bien peur avec l'article d'échantillons de produits bien dégoûtants que l'on trouve dans certaines crèmes ou maquillages, voilà de quoi vous donner une alternative si vous aussi vous ne voulez plus mettre de la cochonnerie sur votre peau.

Je vais essayer à chaque fois de couvrir différents types de peaux (mixte - sèche - mature - grasse) et de donner des alternatives pour tous les budgets.


Toutes les photos viennent de GettyImages.


ATTENTION - Je voudrais aussi attirer votre attention par rapport aux réactions allergiques, notamment les photos de cette pauvre blogueuse chinoise dans mon précédent article, qui a été faire un soin en institut qui lui a détruit le visage. Ce n'est pas parce qu'un produit est naturel qu'il ne va pas vous causer de réactions. Ma mère utilise un masque à l'algue bio bretonne qui a 3 labels de protection dessus, qui lui fait à chaque utilisation un grain de peau serré et un rendu particulièrement efficace, ça n'a pas empêché de mon côté que ma peau a déclenché une réaction allergique qui ressemblait à celle subite par cette blogueuse, et ce à la troisième utilisation (la peau ne réagit JAMAIS au premier contact avec un produit, toujours le tester plusieurs fois.). Donc quand c'est chimique, les risques sont élevés certes, mais quand c'est naturel ils ne sont pas omis non plus.











Manger bien.

Déjà, en premier, sans parler de crèmes : notre peau se soigne d'abord de l'intérieur. Personne ne prend plus le temps de trop écouter son corps, il y a des alertes primaires qui ne nous sont plus évidentes. Bien manger, c'est aussi la clé d'une belle peau. (Et je suis bien au courant que c'est moi et mes Chocapics de trop dans les fesses qui vous le disons, oui !)

Chez Nutri', le fondateur de la marque était allé dans une vallée au Nord du Pakistan, Hunza. Je me suis demandée dès le premier rendez-vous de formation si c'était info ou intox, mais en effet, la vallée existe et la nutrition des habitants, les Hunzakuts, leur donne une longévité exceptionnelle. Elle est principalement faite de fruits et légumes. Ils boivent l'eau des glaciers qui est très pure. Ces eaux ont une très grande richesse minéralogique et les savants qui se sont intéressés à la longévité exceptionnelle de ce peuple (les 100 ans pour eux c'est du petit lait au caviar) considèrent qu'elles sont l'un des éléments importants, non seulement de la régénération des sols, mais aussi de la santé des Hunzas qui la boivent. Quand au fruit le plus cultivé, il s'agit de l'abricot, qui est bourré de vitamines. Avec une faible charge glycémique et un pouvoir anti-oxydant fort, on ne peux pas rêver mieux. En été ils le mangent frais, en hiver ils le mangent sec. Voilà quelques photos pour admirer le paysage, le style de vie, et la peau des Hunzakuts qui malgré le climat ultra rude (la montagne, ça vous gagne) tient franchement bien la route !













Je m'y suis donc mise aussi, bien que la culture au Hunza n'est pas bourré de pesticides comme en Europe, leurs terres ne sont pas assez abondantes pour leur permettre un élevage intensif, et les Hunzakuts les traitent comme un cadeau particulier de Dieu qu'il faut chérir et préserver en lui donnant les soins nécessaires. Ma grand-mère m'avait une fois ramené des abricots secs de Turquie, qui sont séchés sur les toits des maisons. Visiblement j'ai de la chance car il y en avait à Super U, et pas pour plus cher que ceux tout pâles de la marque labellisée U ! Pour le moment, je ne sens pas la différence, mais comme je ne suis pas une grande mangeuse de fruits je me dis que ça ne peux pas me faire de mal, en plus de fruits frais de saison et de quelques compotes.






Pour celles que le goût de l'abricot pourrait dégoûter ou qui veulent varier, les fruits secs type "noix" sont une autre alternative. L'amande par exemple est un excellent coupe-faim. Elle est riche en minéraux, c'est bon pour les os, et réduit le mauvais cholestérol. La noisette et la noix, autre exemple, sont des super anti-oxydants. Chez mes grands parents, nous avons beaucoup d'arbres fruitiers de ce type, à chaque automne mon grand-père les récolte et les fait sécher dans des cagettes, ils en mangent toute l'année et sont très peu souvent malades voire même pètent la forme je dois dire.


En deuxième point, boire de l'eau. Oui c'est absolument stupide de le mentionner, mais nous n'en buvons pas assez en France d'après certaines étudesOfficiellement, il faudrait consommer 2,5 litres de liquide par jour, soit 1,5 litre par les boissons et 1 litre par les aliments. Car oui, c'est par le corps aussi que la peau est hydratée, donc buvez beaucoup plus d'eau, tant pis pour les passages réguliers aux toilettes !
D'ailleurs, en parlant boisson, le thé, même si je vous en ai déjà fait un bon rayon, est un merveilleux antioxydant qui empêche nos cellules de se flétrir (surtout le thé vert). Il prévient aussi des caries, même si comme le café il a la fâcheuse tendance à rendre les dents jaunes...!








Troisième point, carence de vie. Se coucher tôt et se lever tôt n'est pas la joie, mais c'est le rythme qu'on nous impose dès l'enfance. Le corps en a besoin également, la cadence la plus naturelle est celle du soleil.
Puis il y a toutes les cochonneries que nous consommons à tout va, sans parler alimentaire. Alcool, cigarette et autres. Après on ne peut pas tout éliminer, mais déjà boire et manger des petits fruits secs est un bon pas.

Ah, oui, avant que j'oublie. Allez y régulièrement avec l'abricot, mais mollo dans les doses. Sinon la diarrhée vous guette. C'était le point glamour de l'article, merci !










Limiter le maquillage.


Nous aimons toutes ou presque toutes le maquillage. Le fond de teint que nous laissons sur notre peau toute la journée, c'est un masque à produits nocifs qui reste là bien incrusté dans les pores pendant des heures. Mais pour certaines (moi comprise) qui ont eu le traumatisme typique de l'adolescent nommé acné, il vous reste surement des traces, des trous, des zones où les boutons s'incrustent encore même après dix fucking années de traitements dermatologiques. J'ai du mal à sortir sans me cacher, mais heureusement j'aime rester à la maison, et quand tel est le cas je ne mets rien sur ma peau. Une crème dont je parlerais plus tard et c'est fini. Toutefois mon but serait de ne plus rien mettre du tout, sauf grande occasion. De ce fait, vu que ma peau n'est pas si belle, je pense passer par la case peeling chez le dermatologue, un beau jour, avant d'entamer un nouveau mode de vie. Un beau jour...

Origine du mot : 1815. MAQUILLAGE. Dérive, à l’aide du suffixe -iller, de l’ancien verbe picard maquier (« faire »), lui-même emprunté au moyen néerlandais maken (« faire »). Le verbe est passé dans l’usage argotique avec le sens de « falsifier » puis dans l’argot du théâtre (1840) avec celui de « grimer ». Il a enfin perdu le sens argotique pour signifier « farder, enjoliver un visage ».

Parce que mine de rien, ces belles couleurs, ces fards à paupières, ces coloris qui changent toutes les saisons, qui sait encore de quoi c'est fait. Je n'ai plus les compos sur l'unique boîte à fard qui est dans mon tiroir, et je ne veux pas savoir, le risque est à vous d'être dégoûtée. Pour témoignage, dans l'article précédent, ka.a30 nous a donné des précisions.
"(...) quand j'ai passé mon CAP esthétique on a appris la cosmétologie on a été choquées de voir toutes ces substances, le pire pour nous a été de voir qu'ils créent une certaine couleur de rouge à lèvres avec de minuscules araignées rouges écrasées (oui il y a même des élevages rien que pour ça) !(...)"

Laissez votre peau respirer le plus possible, elle vous le rendra bien... ! Même le maquillage bio reste du maquillage, n'oubliez pas que vous pouvez toujours être allergique à un élément naturel...







Khôl.

Si vous voulez quand même vous mettre quelque chose sur les yeux, vous pouvez utiliser un recourbe-cil pour éviter le mascara, et pour les tartiner vous avez le Khôl.

Utilisé par les égyptiens, c'est bien reconnu, il était néanmoins très toxique parce qu'il était composé de galène réduite en poudre (cf image), qui contenait du plomb, de soufre et de gras animal. Curieusement à l'inverse sa toxicité avait une action biocide (les antibiotiques font partie des biocides, de même que... les pesticides.) qui pouvait soigner des maux oculaires tels que la conjonctivite par exemple.

Les khôls vendus dans le commerce ont plus de 400 composants différents à leur actif... Ils disent qu'ils ne contiennent pas de plomb mais en revanche ont parfois de l'antimoine (pierre tout aussi toxique), du sulfate de cuivre, ou de l'alun calciné (à ne pas confondre avec la pierre d'alun normale. L'alun calciné est utilisé en chirurgie pour ronger les chairs, et en médecine comme antiseptique ou astringent).

Une connaissance l'achète en magasin oriental, dans une fiole avec un bâton mais je ne sais rien sur la compo. Vous pouvez vous en procurer ici. En revanche, chez Nature et Découvertes, il y a en a un qui a l'air pas mal et dérivé en 3 teintes. J'ai été voir la composition de la teinte dite Bengale, ça m'a l'air clean et en plus 20% du produit est bio, le reste est naturel. Il coûte 10€95. Dans les références tout en bas vous trouverez l'article d'une blogueuse qui l'a déjà testé, et deux pages tirées d'un livre d'études.

En creusant un peu plus, j'ai vu qu'un autre nom pouvait être donné au produit : Kajal. Or, il existe un certain type de... Kajals ? Kajaux ? (ça s'accorde ou pas ? Dans tous les cas en arabe ça veut dire Charbon !) qui sont ayurvédiques, notamment de la marque allemande Lakshmi. Cette blogueuse a fait une revue remarquable sur ce produit qui me tente beaucoup malgré son prix élevé de 23,90€.








Se démaquiller.

Le plus bio de bio, c'est de l'huile. Testé et approuvé, cela marche très bien, pour ma part j'ai essayé avec de l'huile d'olive un jour où je n'avais plus de démaquillant. Après, oui, en effet, c'est un corps gras donc après ça colle un max. Généralement dans la foulée je me nettoie la peau avec du Savon d'Alep et c'est dans la poche. J'ai aussi en fouinant un peu regardé la vidéo ci-dessous, et j'ai appris qu'on peut passer une eau florale ensuite pour parfaire le démaquillage et ça fait un petit tonique.

Le savon vous pouvez le trouver sur Huiles & Sens de 3,90€ à 7,90€. J'ai déjà et je vais beaucoup vous parler de ce site encore et toujours car les produits sont abordables et de grande qualité. J'ai expliqué dans ce très court article lors des débuts du blog ce qu'était ce savon d'Alep.

Les hydrolats ou eaux florales, je les trouve aussi chez Huiles & Sens, entre 6€ et 10€. Ils se conservent au frais et doivent être consommés assez rapidement. J'ai déjà testé l'hydrolat de Cyprès, de Laurier Noble, et de Fleur d'Oranger, je parlais d'ailleurs des deux derniers ici.











Wash yourself.

Ici je vais faire court, si vous voulez du naturel aussi sous la douche, je vous conseille encore une fois le savon d'Alep. Je sais parfaitement que son odeur n'est pas formidable et je n'utilise pas que ça, mais au moins vous le saurez !

Pour les plus riches d'entre nous, il y a le Nutriclean de chez Nutrimetics, qui coûte 19€ le litre (oui, ça fait très très mal je sais.). Ce produit à base de coco et yucca est notamment utilisé pour laver les oiseaux mazoutés, car il respecte l'imperméabilisation naturel de leur plumage. A ce prix là on espère bien être imperméabilisé aussi...! N'empêche qu'il peut aussi être utilisé comme savon intime, à tout âge, régule la transpiration, calme les démangeaisons type psoriasis, eczéma, et bien d'autres encore. Testé quand j'étais encore consultante, le truc le plus dingue que j'ai remarqué : sur un gant de toilette, les gels douches classiques s’imprègnent trop dans les fibres et on est obligé de le rincer pendant 10 minutes. Le Nutriclean lui s'en va aussi vite qu'il est venu...!





Crème.

Je n'utilise pas de crème mais un beurre végétal. Du beurre parfois complété avec les propriétés d'une huile essentielle déjà rajoutée dedans. Il n'y a rien de plus. Sur le visage je l'utilise avec modération, je fais fondre une petite petite petite noisette dans la main, je mets ce qu'il faut sur ma bouille et l'excès c'est pour le tatouage, pas de petit profit.

Celui que j'utilise actuellement est au chanvre, l'odeur fait très "prairie" comme j'expliquais ici, mais il fait bien son boulot depuis ma rédaction précédente en avril.

Pour la conservation, cela varie du beurre ou de l'huile qui l'accompagne. Le beurre de cacao est très stable par exemple et se conserve de 2 à 5 ans. Et de même que le savon et les huiles, je l'ai acheté sur Huiles & Sens.

J'étais sceptique sur l'utilisation faciale du beurre à cause de ma peau très capricieuse. Il suffit que j'aie une poussée d'acné pour que ma peau mixte devienne bien grasse, mais le principe d'une peau grasse c'est qu'elle doit être régulée avant que seul le sébum ne soit dessus. Le sébum sécrété, en séchant dans les pores, forme les points noirs (l'air oxyde le sébum colmaté dans les pores, qui devient alors noir !) alors autant dire que je préfère mettre du beurre quand elle est sèche et propre, ça l'hydrate assez pour l'empêcher de cracher du gras.

Celles qui ne préfèrent pas mettre du beurre peuvent choisir une huile végétale, pas la même que celle pour se démaquiller bien entendu, lisez les petits énoncés du site qui est ultra complet. Vous pouvez même poser des questions sur les produits du site, ils vous répondront sans problème.




Anti-transpirant.


La pierre d'Alun sera votre ami. En revanche si vous êtes dans le même cas que le mien et que la pierre d'Alun ne marche pas sur vos douces aisselles, et bah... pas d'autres alternatives... (la transpi est ton amie...)






C'est tout ce qui me vient à l'esprit pour le moment. Ah oui, et dernier conseil, les masques/gommages naturels avec ce que vous avez dans le placard de la cuisine, du style miel-citron-avoine, c'est du tonnerre.  Pour celles qui veulent 'décaper' plus amplement les peaux mortes, il y a aussi la pincée de sel avec de l'huile d'olive qui fait des miracles. Les sachets de thé infusés, gardés au frigo et posés sur des yeux cernés, c'est également le top. 
Je pense vous informer une autre fois de certaines huiles essentielles basiques et indispensables que j'utilise désormais à la perfection au quotidien pour les petits maux, ou pour se faciliter la vie. (L'une d'elle tient d'ailleurs une place de choix dans mes gommages, qui a un effet astringent et resserre visiblement le grain de peau.) J'espère que je n'ai pas trop été barbante, je reste toute ouïe pour répondre à vos questions !







2 commentaires:


  1. Bel article.Quand on vit pour travailler,
    il est vrai que parfois on oubli de travailler pour vivre.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour tous les tuyaux!!
    Je vais essayer de mettre en pratique ces conseils, petit à petit.
    Par contre, niveau rouge à lèvres... C'est dommage, moi qui venait enfin de sauter le pas et oser en mettre! Mais bon, on est pas obligée d'être bio tous les jours, héhé.

    Pour les abricots secs par contre, il y a du dioxyde de soufre dedans. D'après ma mère, c'est pas top-top... Par contre, il n'y en a pas dans les abricots secs bio. L'ennui, c'est que les bio n'ont pas le petit goût acide que j'adore dans les pas-bio.
    C'est dur la vie d'une fille qui lit les ingrédients et la compo de ses produits... TT_TT

    RépondreSupprimer

Moi j'aime les petits mots ! ♥ Merci à ceux qui en laissent, ça fait plaisir !