9 septembre 2013

Produits de beauté - Attention toxique !






On nous vend de la merde et on en redemande.


Je suis, depuis quelques années déjà, très friande de trucs qui sont natures, bio, pas testés sur les choupignounous de mammifères à poils mais dans le fond je me suis rendue compte que je n'avais jamais analysé la composition d'un produit de beauté. (Tout en sachant que je suis une bille en physique chimie, ce qui n'arrange pas la chose.) Dans la courte période où j'étais formée par Nutrimetics, j'ai appris plein de choses, et j'ai vraiment pu constater la qualité des produits. Mais qu'en est-il de ce qui n'est pas de bonne qualité, y'a QUOI à l'intérieur ?

On choppe un flacon, on lit l'étiquette, on fait chauffer Google. (Maintenant j'ai google, google, google !)





Et là, j'ai cru que j'allais faire un merveilleux tremplin dans les pommes. Ah qu'elles sont belles les petites crèmes et les mignonnettes de parfum qu'on prend en photo pour nos blogs. Qu'il va bien nous encrasser la peau, le résidu de produit chimique et le stabilisant pour que la matière soit à Ph neutre et ne nous brûle pas l'épiderme !


J'arrête le suspense, je n'ai pas grand chose à ronchonner encore une fois si ce n'est que je suis indignée. On nous gave de plein de reportages approximatifs sur l'alimentaire dont le poulet mutant, la vache folle, le mouton qui tremble ou dernièrement le cheval malade en barquette, bah vous allez vite constater que ce que vous vous tartinez peut-être sur la figure tous les matins ne vaut pas mieux...






ATTENTION. DISCLAIMER. Je ne suis pas chimiste. Je simplifierai les choses dans la liste pour que tout le monde puisse les comprendre. Les quelques rares râleurs (magnifique allitération que voilà) que je commence à voir sur le blog qui ramènent leur fraise pour me dire par a + b que j'ai tort, allez y si vous voulez, j'essaie d'être toujours conciliante et de peser le pour et le contre dans la majorité de ce que j'écris. Je suis humaine, je suis étudiante, et si vous êtes pas contents, l'herbe est toujours plus verte ailleurs. Merci !


Bien entendu comme désormais on a les magnifiques étiquettes qui nous indiquent les compositions des produits de beauté, les noms ne sont pas exactement marqués tels-quels et on a le droit à des noms scientifiques voire latins pour les plantes. En référence je vous ai mis le lien d'un PDF très très complet avec un énorme tableau et beaucoup d'ingrédients de produits pharmaceutiques. Cet article n'est qu'un prémisse de ce qui peut se trouver en cherchant sur le net. Si vous voulez plus d'informations sur un produit en particulier, vous pouvez poster votre question en commentaire, avec le nom du composant, j'essaierai de chercher plus d'informations à ce sujet.









Paraffine.
aussi noté Petrolatum.

Nous en connaissons tous le nom mais nous ne savons pas réellement ce que c'est quand on nous pose la question. C'est le principal composant des cosmétiques de grande surface, pour ne pas citer Niv*a qui en met le plus dans ses produits. Et donc, cette fameuse paraffine c'est les résidus du raffinement du pétrole. Oui, pétrole, je ne me suis pas plantée, vous avez bien lu. Vous vous mettez peut-être sur la tronche un dérivé, petit cousin éloigné de l'essence de votre voiture, grande tante de la cire des bougies, modifiée en labo.

L'apparition de la paraffine date de 1850, découverte par Robert Chesebrough. Contrairement à ce que la marque L*sh dit, ce n'est pas monsieur Krysztal qui l'a inventée. M'sieur Chesebrough avait récolté les résidus qui se déposaient sur les parois des puits de pétrole, a raffiné le tout, et on a appelé le résultat Vaseline. Vingt ans plus tard il ouvrait sa première usine et la vaseline était vendue dans toute l'Amérique.
Blanche, assez transparente et inodore, la paraffine fond entre 40 et 71 °CElle ne colle pas. Elle n’est pas un liant, contrairement à la cire d’abeille et certaines cires végétales ; il est dès lors difficile d’assurer l’homogénéité des mélanges, sans un autre additif liant ou dispersant avant sa solidification. Wikipedia.
Première conclusion : cette grosse merde n'est pas détectable, on la chauffe à des températures peu élevées mais qui vont permettre de rajouter d'autres saloperies dedans afin d'en faire un composant homogène. Miam.


On trouve des pourcentages relativement élevées de paraffine dans les rouges à lèvres ou sticks anti-gerçures. Dans les produits cosmétiques, elle empêche la peau de respirer. Dans le cas de la vaseline pharmaceutique que l'on met sur les plaies, elle empêche en effet l'eau et l'air d'aller sur une coupure par exemple, et accélère la cicatrisation puisqu'elle forme une barrière occlusive. En revanche, dans un produit que l'on met tous les jours sur son visage, vous imaginez l'effet nocif. 

Deuxième conclusion : La peau étouffe, fait du sébum, pour les peaux jeunes donc hop voilà des boutons, et pour les peaux matures ça la fait vieillir plus vite.

Allez, ce n'est que le premier composant, je n'ai pas encore fini !










 Lanoline.
aussi noté Lanolin.

Aussi appelée Graisse de Laine. Elle est obtenue par purification et raffinage du Suint. Le Suint est tout simplement de la transpiration animale, ce que chez l'être humain nous appelons Sueur. Ce Suint imbibe la laine des petits moutons, il sert à l'imperméabiliser et la protéger. Après on la récolte, on la raffine et tadaaam on obtient un corps gras stabilisateur qui peut être utilisé dans de nombreux domaines. Vous en avez dans les encres d'imprimerie, des plâtres, des produits nettoyants, des produits imperméabilisants comme la cire ou le cirage, des sprays insecticides, de la peinture et j'en passe.

Bien qu'il provoque très souvent des allergies, c'est l'un des rares composés d'origine animale qui soit accepté dans la cosmétique.


L*sh par exemple, le met dans son dictionnaire sur son site. Oui. mais L*sh n'explique que les aspects reluisants de la matière et ne dit pas ce qu'il risque d'arriver. Et prendre les gens pour des putains de gros cons, parce que personne ne va aller vérifier ce qui est marqué, bah ça m'énerve. Il n'y a pas que sur la Lanoline que ce genre de site ment, il suffit d'aller vérifier par soi-même. Nous en reparlerons un peu plus tard, de cette marque qui se dit naturelle alors qu'elle vous ment sur beaucoup de points.



Vous ne verrez plus jamais Dany le petit mouton noir de la même manière...




 Parabènes.

Les parabènes existent à l’état naturel dans certains aliments tels que la mûre, l'orge, la fraise, le cassis, la vanille, la carotte ou l'oignon, des aliments préparés à partir de plantes (jus de raisin, autres jus, vinaigre de vin...) et certains fromages. On les trouve également dans les produits fabriqués par les abeilles (propolisgelée royale...). Ils sont aussi naturellement présents dans le corps humain (précurseur du coenzyme Q10).
Mais celui qui est dans les produits de beauté, les médicaments ou aliments, il est chimique. C'est un dérivé de l'Ester, dont je parlerai un petit peu plus tard.

Des études indiquent que le méthylparabène, appliqué sur la peau à une concentration telle qu'on le trouve dans les produits cosmétiques, accélère le vieillissement cutané et augmente les dommages subis par l'ADN si la peau est exposée au soleil.

Des études aux résultats contradictoires ayant été publiées concernant l'effet sur la fertilité et le potentiel cancérigène, des recherches sont toujours en cours en 2010 pour déterminer un risque avéré dans l'utilisation médicamenteuse des parabènes, et des seuils de toxicité. Le débat scientifique à propos de leur toxicité et de leurs effets cancérigènes pousse l'Assemblée Nationale à voter leur interdiction le 3 mai 2011.

Les parabens sont donc interdits en France depuis 2011, et ce n'est visiblement pas respecté. De toute manière les industries de cosmétiques trouveront toujours d'autres dérivés de noms pour vous les cacher sur les flacons.







 Ester.

A ne pas confondre avec l'éther. Un ester est le produit de la réaction entre un acide carboxylique et un alcool. Les acides carboxyliques sont nombreux, ce qui donne donc une variété très très large d'ester. Les acides carboxyliques se trouvent de manière abondante dans la nature, sous la forme d'acide gras (lipide) et ils sont très importants en chimie industrielle. Un exemple de certains qui sont naturels : acide formique, sécrété par certaines fourmis, le lait maternel ou la noix de coco qui contiennent de l'acide caprylique, les graisses animales contiennent de l'acide stéarique, etc...
Les esters sont souvent liquides (à pression et température usuelles), assez volatils, à odeur fruitée et très peu solubles dans l'eau (contrairement aux acides et aux alcools dont ils dérivent)Pour faire simple, c'est un émulsifiant

Voilà pourquoi donc je n'ai pas traîné en longueur sur les parabens : selon l'acide carboxilique utilisé et l'alcool, l'ester peut être tout à fait naturel ou au contraire vous pourrir la peau. En bas dans les références j'ai rajouté un article d'un blog qui vous permettra de comprendre comment faire vous même un ester.




Usines pétrochimiques.






 Ether.

La famille d'éthers utilisée en cosmétique est celle d'éther de glycol. Il y en a bien d'autre variétés où je n'ai absolument rien capté quant à la définition, aussi je passerais ceci sous silence...
Quatre sont déclarés légaux en cosmétique, bien que cette famille rassemble plus de 30 variétés d'éthers différents. Ce sont donc des solvants ou des conservateurs anti-bactériens.  Miscibles à la fois dans l’eau et les graisses, ils permettent ainsi de mélanger entre elles des substances non miscibles.


  •  le 2 butoxyéthanol (EGBE) et le 2-(2-butoxyéthoxy) éthanol (DEGBE) utilisés dans les teintures capillaires prêtes à l’emploi et à la concentration maximale de 4% pour le premier et 9% pour le deuxième.

  • le 2-(2-éthoxy)éthanol (DEGEE) peut être utilisé dans tous les produits cosmétiques sous réserve de critères de pureté (pureté supérieure à 99,5% (m/m) et contenant moins de 0,2% d’éthylène glycol), à la concentration maximale de 1,5 % à l’exception des produits d’hygiène buccale dans lesquels cet ingrédient ne peut être employé.

  • le phénoxyéthanol peut être utilisé dans tous les produits cosmétiques à une concentration inférieure ou égale à 1%.


Bon à savoir toutefois, les autres types de la famille sont utilisés dans les... peinturesencresvernisteinturescollesadhésifsdétergentsdécapants, traitements anticorrosion, nettoyants de vitres et j'en passe. Heureusement que dans une famille on est pas tous pareils, hein... Néanmoins on rentre tout de même en contact avec eux en respirant l’air dans une pièce repeinte, en se maquillant ou se teignant les cheveux, en nettoyant ses vitres… Pour celles qui veulent désormais nettoyer leur chez-soi de façon naturelle, allez jeter un coup d'oeil à mon article sur la pierre d'argent dont la principale composition est minérale, telle l'argile.




Comme Dany le petit mouton, vous ne jouerez plus jamais à Final Fantasy de la même manière...



 



 Phénoxyéthanol.

Un autre dérivé d'éther de glycol. Il marche de paire avec les parabènes, car c'est un solvant et un conservateur anti-bactérien. Oh surprise, on le trouve aussi dans les vaccins et dans tout ce que je vous ai cité pour l'éther. Il peut induire des effets neurotoxiques, cancérigènes et des troubles neurologiques, car il passe le derme et même le placenta, en plus de provoquer de fortes allergies cutanées. Il est présent à raison de 10% maximum dans la vaseline. Vous avez la fiche de ce produit sur le site de l'INRS, l'institut national de recherche et de sécurité, téléchargeable en PDF. Je vous ai fait une petite capture d'écran pour ceux et celles qui ne veulent pas spécialement lire tout le PDF.





Ah oui, j'ai oublié de vous dire, on anesthésie les poissons avec dans certaines aquacultures. C'est absolument charmant, n'est ce pas. Et devinez ce que j'ai trouvé sur un certain flacon, d'une marque pourtant réputée hypoallergénique dont je ne citerais pas le nom...




Mais allons plus loin et regardons un peu plus de cette composition testée sous contrôle ophtalmologique...








 Glycérol ou Glycérine.


Découvert en 1783 par le chimiste suédois Carl Wilhelm Scheele, qui a fait bouillir de l'huile d'olive dans de... l'oxyde de plomb. Il a également découvert l'oxygène, indépendamment et en même temps que Joseph Priestley ou notre cher Lavoisier, de même que le chlore qu'il découvre en 1774. Comme de nombreux autres chimistes de son époque, il travaille dans des conditions particulièrement dangereuses et qui l'expose à de nombreux produits toxiques, nuisibles à sa santé. Il lui arrive même de goûter certaines des substances qu'il découvre, y compris des produits très toxiques comme le cyanure d'hydrogène. (Allez y, vous pouvez crier une nouvelle fois.) Il épouse la veuve de Pohls pour qu'elle puisse hériter de son commerce. Deux jours après son mariage, il décède à l'âge de 43 ans, vraisemblablement suite à sa longue exposition aux différents produits toxiques qu'il manipulait.


Bien sûr désormais on a trouvé une alternative à l'oxyde de plomb. Ne me demandez pas la réaction de la néoglucogenèse, je n'y ai encore une fois rien compris en m'y cassant la tête pendant une demi-heure. Mais je reste partagée lorsque je lis cette page sur le site international de la santé publique...








 Poloxamer.

Aide simplement à émulsionner le produit et dissoudre les ingrédients dans un solvant. Permet à l'eau de se mélanger avec l'huile et la crasse que nous avons sur le visage, pour mieux être rincé après. Il donne à la peau un aspect doux et lisse... Pour mieux cacher tout le reste...



 Sorbitol.


Il tient son nom du sorbier dont les baies contiennent beaucoup de Sorbitol. En revanche, c'est le pruneau qui en contient le plus... C'est pourquoi consommé à trop haute dose, il est laxatif... (oups.) Il contribue à l'hydratation de la peau, donne un goût agréable au produit. Il est aussi utilisé en alimentaire, vu qu'il a un pouvoir sucrant similaire au saccharose.
Jusque là tout va bien. Seulement vous avez aussi remarqué sa présence dans mon démaquillant pour les yeux. Regardez bien ce que j'ai trouvé, c'est le cas de le dire, vous n'allez pas en revenir... Ce produit est naturellement présent dans le corps humain, mais ce dernier étrangement le gère mal. Un dépôt de sorbitol sur le cristallin de l'oeil le rend plus opaque et peut provoquer... Une cataracte. Avec cette merde, je peux me diminuer la vue sans problème, j'y repère déjà 4 produits qui vont altérer ma vue. Sous contrôle ophtalmologique vous avez dit ?...


Du sorbier en veux-tu, en voilà :





 Hydrogenated Castor Oil

Je terminerais cet article de substances avec ces pauvres castors. C'est ce que je me suis dit au début, mon dieu les salauds, qu'ont-ils fait aux amis de Yakari le petit Indien ?? (se référer à l'image au dessus pour ceux qui ne connaîtraient pas cette BD qui a fait partie de mon enfance.)
Perdu, aucun rapport avec les rongeurs, c'est le nom usité et plus vraiment utilisé de l'huile de ricin. Ici, aucun risque toxique, elle renforcerait même les cils et les ongles, et aurait été utilisée fût un temps pour protéger et lisser les cheveux de ces messieurs. Elle est encore utilisée dans l'industrie du chocolat pour fluidifier les préparations.

Pourquoi la mentionner alors ? Parce qu'il y a un aspect historique derrière qui vaut le détour. Déjà, c'est aussi un violent laxatif. A croire qu'ils veulent nous purger par les yeux chez les laboratoires XYZ. Et qui dit laxatif dit... Mussolini. Apparemment le gaillard était traumatisé par cette huile lors de son enfance (cf. les caricatures de 1935 ci dessous) et ordonnait à la milice de l'époque, Les Chemises Noires, de torturer ses adversaires politiques en usant d'une forte dose d'huile dans le but de les couvrir de honte. L'effet laxatif était tel que parfois on en mourrait de déshydratation... Ou en mourir tout court parce que la milice se permettait parfois de mettre de l'essence pour s'assurer que leur victime ne s'en remettrait pas...

En Italie, on ne chie pas que des pizzas... Pardon, c'était mal placé je sais...





Traduction
Le père : "Bon, qui de l'assiette ou de toi sera "nettoyé" en premier ?"
La mère : "Allons, Benny chéri, ne vexe pas ton père !"


Nous arrivons à notre fin du topo des produits les plus dangereux de la cosmétique. Avec ce qu'il y a dedans, après faut pas qu'on s'étonne d'avoir des réactions allergiques. Dans le cas de grosses allergies, je vous renvoie à cet article en anglais d'une blogueuse chinoise qui a été faire un soin cabine en institut, et qui le lendemain a eu une bien mauvaise surprise. Ci dessous quelques photos avant/après tirées de son blog. Obligée de passer à des séances laser, elle est encore sous surveillance médicale. (Elle a fait le soin le 27 mai 2013).





Crions ensemble une dernière fois pour libérer toutes ces substances toxiques. Pour ceux que ça intéresse, et seulement si vous le demandez, je vous donnerais des conseils beauté avec des produits non nuisibles et libérés de toutes substances comme celles citées plus haut. Mais par pitié, vérifiez sur plusieurs sites vos sources, car quand je vois des fabricants mentir et tisser un ramassis de connerie ça me met hors de moi.





Références.




16 commentaires:

  1. Je connaissais déjà pas mal de ces produits (merci la cosméto maison), mais c'est clairement affligeant ! (et encore, on parle peu de l'aspect cancérigène car on a pas assez de recul, mais il est là aussi)

    Du coup, je serai carrément preneuse de conseils beauté (genre comme pour la pierre d'argent mais pour la peau XD). Et pourquoi pas un super article genre "ces marques vous mentent" ? PArce qu'autant Nivéa, je ne m'en sers que pour ramolir ma pâte fimo (finalement la compo ne doit pas beaucoup varier), autant Lush et consort, je suis un poil choquée tout de même ...

    RépondreSupprimer
  2. Article trés complet et qui fait reflechir ! merci beaucoup ! bisous

    RépondreSupprimer
  3. Et oui ... Pour être un peu épargnée, tourne toi vers des marques Bio et engagée (les deux ne vont pas toujours de pair avec l'essor du bio!). Choisis des marques anciennes bien installées, garde toujours un oeil sur les compositions (au pire utilise la liste inci du site la vérité sur les cosmétiques)!
    Et n'hésite pas à privilégier les actifs purs tels que les huiles végétales, beurre de karité, et quelques huiles essentielles, le tout biologique, là pour le coup, tu sauras ce qu'il y a dedans :-)...
    J'ai réalisé il y a peu, j'ai été dépitée de lire les étiquettes! Depuis je suis tellement éervée contre l'industrie ... Haha

    RépondreSupprimer
  4. Bah maintenant bah j'ai plus rien envie de me mettre sur la peau, les photos de la jeune chinoise ont fini de me traumatiser...
    Je suis intéressée par l'article avec les produits non nuisibles :3

    RépondreSupprimer
  5. Brrr... J'ai eue des frissons dans le dos ! heureusement pour moi que je n'utile pas de produit de beauté ! xD

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai que du coup ça fait peur. Moi ça m'intéresse vivement les conseils pour des produits qui ne soient pas aussi nocifs !

    RépondreSupprimer
  7. Ca fait peur, tout ça... je voudrais bien en effet que tu nous fasses un article avec des solutions alternatives pas trop chères, si c'est possible.:)

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cet article, quand j'ai passé mon CAP esthétique on a appris la cosmétologie on a été choquée de voir toutes ces substances, le pire pour nous a été de voir qu'ils créent une certaine couleur de rouge à levre avec de minuscules araignées rouges écrasées (oui il y a meme des elevages rien que pour ca) !!berk berk. Et quand on voit les parfums c'est encore pire !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou plus exactement des cochenilles et non des araignées, dont le colorant est utiliser dans de nombreuses choses autres que les rouges à lèvres (ben ouai les médoc rouge par exemple sont coloré grâce à ses insectes)

      Supprimer
  9. merci pour ton article, je suis pressée de voir quels produits tu vas utiliser maintenant et je te suivrais ;)

    RépondreSupprimer
  10. Hahaha, tout ça je le savais déjà, quand je regarde la composition de ma crème quotidienne je te dis que j'en pleure, et pourtant c'est la seule qui hydrate ma peau depuis plus de 4 ans. Oh j'ai bien essayé le bio, savon bio, crème bio, quand j'ai regardé la composition, une merde infâme identique à ce qu'on peut trouver dans ma crème quotidienne ultra chimique. La super marque bio avec tout plein de produits allégissant. Ah oui, le bio c'est trop bien.

    J'ai eu tellement de mauvaises expériences avec les produits que je reste sur ma merde chimique. En attendant très bon article. Y'a un site qui mets des comparatifs de produits et leur composant et si tu cliques sur le composant tu as de suite une description sommaire mais au moins tu sais que tu te fous du pétrol à foison sur la tronche.

    Et pour la chinoise, franchement horrible, elle a pas eu du tout de chance, j'espère qu'elle s'en est remis ( j'ai pas eu le courage de tout lire, je suis pas bilingue de naissance il me faut encore passer du temps à décripter XD ).

    RépondreSupprimer
  11. Bon.... jvais vérifier mes produits maintenant T_T
    Bouh, j'ai lu les commentaires je savais pas pour les araignées.... T_T
    Et pour tout ce que tu dis dans l'article d'ailleurs xDD

    Pour la chinoise la pauvre c'est impressionnant, j'ai tout lu ça fait mal au coeur la pauvre.... Elle a pas mit de photo actuelle de sa peau, elle a le masque mais ça a l'air de s'arranger pour elle ^^"


    RépondreSupprimer
  12. L'avantage dans tout ça, c'est que depuis lecture de ton article, j'ai gelé tout achat cosmétique. Je vais faire des économies xD

    RépondreSupprimer
  13. Et les produits Nutrimetics sont ils sans commposants nocifs ? Il me semble que j'en avais vus sur leurs étiquettes mais j'ai travaillé pour eux il y a quelques années déjà...

    RépondreSupprimer
  14. Je réagis suite à un com que je viens de lire, "je n'utilise pas de produits de beauté" alors il faut savoir que les composants nocifs on les trouve aussi dans les produits basiques : shampoings, et tous produits capillaires, gel douche, crème hydratante, spray coiffant etc...
    Parabens, silicone (dimethicone de son son appellation sur les etiquettes) les sulfates (super irritants) les agents quaternaires (Quaternium + chiffre) les PEG, etc... La liste est longue.
    La marque WELEDA est fiable à 100 % y a aussi COSMO NATUREL mais ça on trouve sur internet, en magasin j'en ai pas vu) cé BIO aussi, bref vous pouvez en trouver, mais attention BIO ne veut pas dire sans aucun composant nocif... Faut vraiment lire les etiquettes et connaitre les noms. on les reconnait facilement à force !

    RépondreSupprimer
  15. Eh bien !! on va rester avec nos rides, notre peau sèche, nos boutons !!! pourtant, je fais des soins depuis longtemps et mon esthéticienne et au top, il faut que je lui pose des questions chez salon de beauté

    RépondreSupprimer

Moi j'aime les petits mots ! ♥ Merci à ceux qui en laissent, ça fait plaisir !